Le célèbre Joint Photographic Experts Group (JPEG), à l’origine de nombreux formats dans les plus célèbres sont les .JPG et .JPEG, travaille sur un nouveau codec. Cette nouvelle version serait générée par une intelligence artificielle et permettrait d’atteindre des niveaux de compression sans perte de qualité.

JPEG crée JPEG AI : une équipe dédiée à la création de ce nouveau codec

C’est à l’occasion d’une conférence qui se tenait à Sydney que le Joint Photographic Experts Group a annoncé la nouvelle. JPEG veut explorer de nouvelles méthodes, basées sur l’intelligence artificielle pour améliorer le codec de compression des images. Ce programme se nomme JPEG AI, une équipe dédiée chez JPEG est chargée d’étudier les codes d’images basés sur un réseau neuronal. Une nouvelle norme pour déboucher de ce travail.

Le Joint Photographic Experts Group s’est associé à l’IEEE (l’Institute of Electrical and Electronics Engineers) pour tenter d’explorer un maximum de pistes, dans le cadre du Learning-based Image Coding Challenge. En octobre 2020, à l’occasion d’une conférence internationale sur le traitement de l’image baptisée ICIP, l’équipe chargée de développer ce projet présentera ses résultats.

Les chercheurs veulent prouver que l’intelligence artificielle peut permettre une meilleure compression de l’image, grâce à sa capacité à analyser de grandes bases de données d’images. Ils sont convaincus que nous pourrions réellement améliorer la qualité de nos photos, une fois compressées.

L’IA est déjà au cœur de la compression du contenu

En réalité, si JPEG arrive à développer une telle technique pour les images, il ne s’agira pas d’une nouveauté. En effet, Netflix a déjà développé un nouveau codec alimenté par l’intelligence artificielle. Cette technique de compression est particulièrement utile pour les marchés émergents tels que l’Inde : un pays où les gens regardent beaucoup de contenu sur leur smartphone.

Ce n’est pas tout, en 2017, Google était fier de présenter RAISR : un outil de compression capable de retirer 75% du poids d’une image. Avec cet outil aussi, l’intelligence artificielle joue un rôle dans la compression des contenus. En effet, pour arriver à un tel résultat, la firme de Mountain View a intégré une technologie basée sur le machine learning. L’objectif est de créer une version de grande qualité pour des images à faible résolution.