Il est parfois temps pour les Startups de changer d’échelle et de grandir. C’est la décision prise par Eskimoz, spécialisée dans le référencement sur internet, qui a levé 17 millions d’euros, en février, pour investir en R&D, s’agrandir vers l’Europe et devenir une Entreprise de taille intermédiaire (ETI). Parce que des outils pour optimiser son SEO c’est bien, des experts prêt à vous accompagner c’est mieux.

3000% de croissance en trois ans

L’aventure d’Eskimoz a commencé en 2010, l’année de sa fondation par Andréa Bensaid. Depuis la startup à bien grandie : elle dispose de 80 employés à Boulogne-Billancourt, près de Paris. Selon le Financial Times, elle fait partie des startups les plus dynamiques d’Europe, selon Les Echos elle est la première agence de conseil digital dans le Top 500 des champions français de la croissance, une croissance de 3000% en trois ans.

Des chiffres qui donnent envie de voir plus grand. Eskimoz veut devenir le groupe Alaska, cela l’a amené à lever des fonds, 17 millions d’euros. Le projet a séduit Momentum Invest, un fonds d’investissement français cofondé par Alain Cochenet et Pierre le Tanneur. Selon ce dernier, Eskimoz « apporte une réponse innovante aux enjeux complexes de la visibilité digitale, à travers un positionnement haut de gamme inédit sur le marché« .

Ces 17 millions devraient aider pour plusieurs projets. Une partie de l’argent doit permettre à l’entreprise de Andréa Bensaid d’approfondir son secteur R&D. Une autre doit aider l’entreprise à s’imposer en Europe : en septembre deux bureaux vont ouvrir à Bruxelles et Madrid, deux autres sont prévues plus tard à Berlin et Londres. Plusieurs dizaines de personnes seront recrutées pour les bureaux des capitales européennes.

Le SEO manque de main d’œuvre

En France aussi Eskimoz continue de grandir. Une agence a ouvert à Lyon et surtout un Bootcamp SEO, une formation accélérée va être inaugurée en octobre. Le but est de mettre fin à une absurdité, le secteur du SEO manque de main d’œuvre qualifiée alors même que « Le SEO a été le métier le plus recherché sur Linkedin en 2019, les besoins des entreprises sont gigantesques » a expliqué Andréa Bensaid au Figaro. Le contrat de la formation semble séduisant : si les élèves n’ont pas de CDI au bout de 6 mois, leur formation sera remboursée.

Avec ces nouveaux moyens, l’entreprise n’avait comme capital que les 2 000 euros initialement investis par son fondateur à sa création, les ambitions d’Eskimoz, futur Groupe Alaska sont à la hauteur : devenir le plus grand regroupement de consultants SEO en Europe.