Les cyberattaques sont nombreuses, elles touchent des entreprises, mais aussi des institutions. En ce début d’année 2020, l’ONU a déjà confirmé avoir été victime d’une importante cyberattaque, la Bourse de Londres a été été suspectée d’en être victime, cela alors qu’en Autriche, c’est le ministre des Affaires étrangères qui a été touché. Les cyberattaques touchent donc le monde entier. Mais en se concentrant sur le cas des États-Unis, le FBI nous apprend dans son rapport qu’en 2019, celles qui ont touché le pays ont induit une perte d’un total de 3,5 milliards de dollars.

467 361 plaintes pour cyberattaques et autres crimes en 2019

Depuis 2000, l’IC3 a enregistré 5 millions de plaintes. Un nombre déconcertant. En se concentrant sur l’année passée, et grâce aux données de l'Internet Crime Complain Center (IC3), le FBI a pu recenser 467 361 plaintes. Cela équivaut à environ 1 300 plaintes chaque jour. Le plus souvent, celles-ci étaient déposées en ligne pour arnaques, phishing ou encore usurpation d’identité.

Parmi les 3,5 millions de dollars de pertes enregistrées en 2019, la moitié concernait des entreprises et des particuliers, ayant été piégés par des paiements effectués par virement bancaire. Concrètement des pirates ont utilisé des comptes usurpés pour envoyer de fausses factures, avec des coordonnées bancaires qui ne sont pas celles de l’émetteur “officiel”. Cette attaque considérée comme sophistiquée a provoqué 1,77 milliards de pertes et fait 23 775 victimes, soit une moyenne de 75 000 dollars par plainte.

Dans l'ensemble, une augmentation des plaintes et donc du nombre de fraudes a été observée en 2019, celles-ci touchaient un peu plus les entreprises, précisément les services des ressources humaines et les personnes chargées des paies. Le FBI a indiqué que “Dans ce type de système, le service des ressources humaines ou de la paie d’une entreprise reçoit un e-mail qui semble provenir d’un employé demandant de mettre à jour ses informations bancaires pour le mois en cours. Généralement, les nouvelles coordonnées bancaires dirigent le virement vers un compte de carte prépayée”.

Les États américains touchés de manière différente

Globalement, la Californie est l’État le plus touché par les crimes et attaques numériques, suivi de près par le Texas, la Floride et l’État de New York. Les moins touchés sont le Maine, l’Idaho et l’Utah. Cependant, ces données peuvent être biaisées dans la mesure où certaines victimes d’attaques ou de crimes ne déposent aucune plainte auprès de l’IC3.

Le FBI rappelle donc qu’une équipe spécialisée fait partie de ses rangs, celle-ci joue régulièrement un rôle intermédiaire pour arrêter des transactions frauduleuses et qu'il est donc important de signaler tout incident.