Mark Zuckerberg sera en Europe le 17 février où il doit rencontrer plusieurs commissaires européens selon les déclarations de fonctionnaires européens relayés par Reuters. Les commissaires en question sont Margrethe Vestager chargé de la concurrence et du numérique, Thierry Breton pour le commerce intérieur et Vera Jourova qui a la responsabilité de la justice.

La raison officielle du voyage de Mark Zuckerberg en Europe est la tenue de la conférence sur la sécurité de Munich qui se tient du 14 au 16 février. Cette conférence réunit annuellement une trentaine de pays pour débattre des questions de sécurité internationale.

En marge de cette rencontre, le PDG de Facebook doit rencontrer trois commissaires européens après la conférence, le 17 février. Les trois commissaires occupent chacun des positions stratégiques pour Mark Zuckerberg :

- Margrethe Vestager, en charge de la concurrence, elle prépare en ce moment une actualisation des règles antitrust en Europe. Parmi les raisons, multiples, de cette mise à jour du règlement datant de 1997, le besoin d'être adapté aux nouveaux défis posés par les géants du numérique américains, les GAFA. Elle surveille également Facebook pour son utilisation de données collectées auprès des petites annonces, elles auraient pu, notamment, servir à lancer des produits concurrents. Elle devrait avoir des choses à dire à Zuckerberg.

- Thierry Breton est, lui, à la tête du marché intérieur. Il doit dévoiler le 19 février, hasard du calendrier ou non, des propositions pour mettre en place une stratégie européenne des data pour combattre la domination de ces mêmes géants du numérique.

- Vera Jourova, la commissaire européenne chargée de la justice chargée de faire respecter les réglementations de l’Union. Pour rappel, la dernière fois qu’a été vu Mark Zuckerberg à Bruxelles, en 2018, c’était pour répondre au Parlement européen, à la suite du partage illégal de 2,7 millions de données de Facebook avec Cambridge Analytica.

Facebook ne fait pas mystère des causes qui poussent son PDG à traverser l’Atlantique, « Mark Zuckerberg se rendra en Europe pour participer à la conférence de Munich sur la sécurité, et rencontrera les décideurs européens à Bruxelles pour discuter d'un cadre pour de nouvelles règles et réglementations pour l'internet », a déclaré l’entreprise.

Les discussions du 17 février entre Mark Zuckerberg et les représentants de l’Union européenne s’annoncent passionnantes.