Nouvelles envolées à prévoir pour le Bitcoin ? Dimanche la cryptomonnaie a dépassé le niveau des 10 000 dollars, ce mercredi son niveau est à 10 336 dollars (9484 euros). La raison de ce rebond, non atteint depuis septembre 2019, un événement prévu pour le printemps : le halving.

Déjà 10 ans pour le Bitcoin

Le halving doit réduire de moitié le nombre de Bitcoins disponible pour les mineurs de Bitcoin. Automatiquement, cet événement a fait monter la valeur du Bitcoin de façon progressive. En 2016 un événement similaire avait entraîné dans son sillage un pic historique en décembre, juste en dessous de 20 000 dollars. Depuis la cryptomonnaie, déjà âgée d’une décennie, était descendue en novembre 2018 sous la barre des 4 000 dollars.

prix du Bitcoin

Crédit : Google/Coinbase

Pour un spécialiste du Bitcoin, le cofondateur de Blockchain Partners, Alexandre Statchenko, cité par Investir, « le halving a déjà été intégré au prix du Bitcoin ». Parmi les éventuelles origines de la récente remontée de la cryptomonnaie, le Guardian est allé jusqu’à évoquer… le coronavirus (désormais officiellement appelé le Covid-9).

D’après le journal britannique, le Bitcoin est devenu une valeur refuge à l’image de l’or. L’impact du coronavirus sur l’économie chinoise et donc mondiale aurait poussé des investisseurs à mettre leurs réserves au chaud, et c’est ce qui aurait provoqué la dernière poussée de la cryptomonnaie.

La cryptomonnaie, monnaie refuge, monnaie de tous les jours ?

Alexandre Statchenko ne mentionne pas cette théorie du coronavirus. Lui considère qu’au-delà des phénomènes spéculatifs la valeur de la cryptomonnaie « repose sur la croyance fondamentale que le bitcoin est une réserve de valeur et un moyen d’échange. À partir du moment où c’est utilisé, le prix devrait être tiré vers le haut ».

Une utilisation qui semble effectivement se démocratiser petit à petit : L’Unicef accepte désormais les dons en cryptomonnaie et cette année Starbuck va commencer à accepter le Bitcoin pour payer son café.