ARM est une société de technologie qui appartient à Softbank depuis 2016. Elle développe des puces intégrées à de petits appareils. Comme le dévoile Reuters, aujourd’hui, ARM lance ses nouveaux processeurs.

Deux nouvelles puces présentées

ARM produit des puces qui sont notamment capables d’exécuter de l’intelligence artificielle. Aujourd’hui, deux nouvelles puces sont dévoilées : l’ARM Cordex-M55 et l’Ethos-U55. La seconde est une unité de traitement neuronal destinée à être couplée avec le Cortex-M55 pour des situations ayant d’importantes exigences.

Ces puces permettront, à terme, d’exécuter l’intelligence artificielle sur un appareil plutôt que sur un serveur distant. Cela offrira notamment des avantages en termes de confidentialité et de rapidité pour traiter les commandes. Ces puces présentées par ARM ne seront cependant pas fabriquées par l’entreprise, il s’agira d’une base de plans fournie à des partenaires. C’est une habitude qu’a l’entreprise. En effet, elle les propose à des acteurs tiers et eux, ensuite, se chargent de les adapter pour leur propre matériel.

ARM pourrait développer les puces des nouveaux dispositifs dédiés aux IoT

Les nouvelles puces présentées par ARM n’ont pas été pensées pour être dédiées aux tablettes ou téléphones portables. ARM destine plus ses puces à l’internet des objets (IoT) et donc aux objets connectés. L’objectif de la société britannique spécialisée dans le développement de processeurs est de rendre plus accessible l’intelligence artificielle, et cela passe par l’équipement d’appareils qui habituellement n’auraient pas eu la puissance nécessaire pour exécuter le système d’intelligence artificielle.

Cette nouvelle génération de puces sous la forme de plans fournis aux clients est prévue, pour l’heure, en 2021. Preuve que le développement de l’edge computing d’intelligence artificielle suit son cours, en janvier déjà, Apple n’avait pas hésité à investir et s’était à son tour lancé dans le domaine, en rachetant Xnor.ai pour quelques 200 millions de dollars.