IBM vient de signer un partenariat majeur avec Slack qui devient le support privilégié pour la communication interne de ses 350 000 employés, au grand désarroi de Microsoft Teams.

IBM devient le plus gros client de Slack

Depuis 2014, IBM utilise Slack pour simplifier la communication interne d’une poignée de ses employés. C’est donc après plusieurs années de « test » que les deux entreprises passent leur partenariat à un niveau supérieur puisque Slack a été officiellement choisi comme solution pour la communication interne de tous les employés d’IBM, soit 350 000 personnes au total, comme le dévoile Business Insider. Le géant de l’informatique devient ainsi le client le plus important de la plateforme de communication collaborative. Stewart Butterfield, PDG de l’entreprise, accueille ce partenariat avec enthousiasme et se félicite : « Nous savons maintenant que Slack travaillera pour les plus grandes organisations du monde« .

Pour l’heure, les détails de ce partenariat n’ont pas été révélés. En effet, on ne sait toujours pas si cela signifie qu’IBM utilise la version payante de Slack pour l’ensemble de ses employés ou si une offre personnalisée, mélangeant options payantes et options gratuites, a été mise en place. Quoi qu’il en soit, cette annonce participe déjà au bon développement financier de la plateforme puisqu’elle lui a permis une progression de 21% en bourse au New York Stock Exchange.

Coup dur pour Microsoft Teams

Pour Microsoft Teams qui a lancé une campagne publicitaire d’envergure mondiale afin d’attirer les nouveaux utilisateurs et qui continue de développer de nouvelles fonctionnalités dans le même objectif, cette annonce est un coup dur. En effet, même si la firme de Redmond a largement dépassé Slack en nombre d’utilisateurs et qu’elle revendique 20 millions d’usagers quotidiens, l’annonce de ce partenariat fait passer Slack à un niveau supérieur et prouve que la plateforme est capable de gérer les communications internes de multinationales.

De son côté, Slack ne semble pas s’inquiéter face à l’augmentation spectaculaire d’utilisateurs Microsoft Teams et estime que cette solution développée par la firme de Bill Gates est aux plateformes de communication collaboratives ce que Bing est aux moteurs de recherche. Vous l’aurez compris, la guerre entre les deux entreprises fait rage, et une nouvelle bataille vient tout juste d’être remportée par Slack grâce à son partenariat avec IBM.