En 2016, Google lançait Google Trips, pour prévoir ses voyages. L’année passée, de nouvelles fonctionnalités étaient à nouveau déployées. Aujourd’hui, l’application est accusée de concurrence déloyale par des sites de location de vacances. Reuters rapporte que dans une lettre adressée à la Commission européenne, plusieurs plateformes accusent l’entreprise américaine de favoriser son propre service.

40 acteurs à la tête d’une lettre accusent Google

La filiale d’Alphabet pourrait faire face à de nouveaux problèmes. 40 concurrents, du monde entier, l’accusent de favoriser son propre service de location de vacances sur son moteur de recherche. Tous ont demandé aux autorités de l’Union européenne d’agir.

Dans la même catégorie

Via une lettre adressée à la commissaire de la concurrence de l’Union européenne, Margrethe Vestager, 40 entreprises et organismes dont certains sont basés en Suisse, en Europe ou encore aux États-Unis, ont déposé plainte contre Google. La lettre signée par eDreams Odigeo, Expedia ou encore Tripadvisor indique “Nous voyons de fortes indications d’une stratégie concurrentielle pour Google afin de nous réduire, nous et notre industrie, à de simples fournisseurs de contenu pour le guichet unique du nouveau produit de Google”.

Les différents organismes et entreprises mettent en avant que l’affichage de Google le favorise. “Un classement et un affichage aussi favorable assurent au service de Google plus d’attention et de clics de la part des utilisateurs que n’importe quel service concurrent même s’ils sont plus pertinents pour la requête de recherche de l’utilisateur”.

Le géant américain croule sous les accusations européennes

La lettre est arrivée auprès de la direction de la concurrence de l’Union européenne alors même que Google est encore sur le point de se confronter à Margrethe Vestager, cette fois dans le cadre des trois amendes antitrusts que la commissaire lui a imposées. Ces trois premières sanctions lui ont été notifiées pour avoir utilisé sa position dominante dans l’objectif de promouvoir son service de comparaison de prix.

Si la Commission a accusé réception de la lettre, elle a, pour l’heure, refusé de commenter la réception de la plainte. Google a également tenu à réagir à l’envoi de cette lettre indiquant tester “actuellement un nouveau format pour les recherches spécialisées en Europe, y compris les emplois, les locaux et les voyages, où les gens pourraient voir un carrousel de liens vers des sites directs en haut des résultats de recherche”. L’outil de Google serait ainsi “conçu pour démontrer la gamme de résultats disponibles”.