Ce 5 février Spotify dévoilait, comme tant d’autres ces derniers jours, les résultats financiers pour son quatrième trimestre 2019. Un trimestre marqué par une nouvelle hausse du nombre d’abonnés payants sur la plateforme, mais aussi et surtout par des podcasts de plus en plus suivis. Le géant suédois du streaming musical, premier mondial sur ce secteur, évoque ainsi une écoute de podcasts en hausse de 200% par rapport à l’année dernière.

Le groupe livre quelques chiffres supplémentaires. L’occasion d’apprendre que l’on dénombre désormais un total de 700 000 podcasts sur Spotify, écoutés par seulement 16% du nombre total d’utilisateurs du service. Il reste donc une belle marge de progression. Parallèlement, Spotify indique avoir franchi la barre des 124 millions d’abonnés payants. Un nouveau palier encourageant, certes, mais Spotify peine toujours à trouver son équilibre financier.

Monétiser plus efficacement les podcasts pour stabiliser les revenus ?

En dépit de cette croissance progressive du nombre d’abonnés, et comme le souligne The Verge, le groupe déplore à nouveau d’importantes pertes opérationnelles sur ce dernier trimestre 2019 (209 millions d’euros), et ce alors qu’il avait pourtant réussi à engranger des profits durant le troisième trimestre de la même année. Plus inquiétant peut-être, ces pertes devraient se poursuivre tout au long de l’année 2020, que les dirigeants de Spotify décrivent comme « une année d’investissements« .

Ces fameux investissements devraient surtout concerner le monde du podcast, avec par exemple le rachat annoncé de The Ringer (un réseau de sites web et de podcasts relatifs au Sport à et la Culture Pop, qui devrait permettre à Spotify d’ajouter une trentaine d’émissions supplémentaires à son catalogue) et qui interviendront après de nombreux accords et rachats déjà conclus au cours des derniers mois (par exemple l’acquisition de sociétés comme Gimlet, Anchor ou encore Parcast, mais aussi le partenariat conclu avec la Barack and Michelle Obama’s production company).

Cette constellation de programmes audio, Spotify les monétise au travers de publicités ciblées. La méthode devrait s’affiner au fil des mois, notamment via avec l’entrée en jeu de la technologie Streaming Ad Insertion au sein du service, note The Verge.

En matière de prévisions, enfin, Spotify reste sobre. Le groupe espère pouvoir compter sur 150 millions d’abonnés payants d’ici la fin d’année 2020, pour un total de 300 millions d’utilisateurs actifs. Un objectif atteignable… tout du moins sur le papier.