Succès pour BlaBlaCar. L’entreprise française spécialisée dans le covoiturage a signé une année 2019 extrêmement profitable. En effet, par rapport à 2018, les revenus de la firme ont augmenté de 71%. Un score important dû à la diversification des activités de la firme, mais pas seulement.

Une année 2019 couronnée de succès pour BlaBlaCar

Fondé en 2006, BlaBlaCar est devenu au fil des années le leader mondial des services de covoiturage avec plus de 87 millions d’utilisateurs inscrits sur sa plateforme. Un succès qui s’est particulièrement traduit durant l’année 2019 par une augmentation de 71% des revenus par rapport à l’année précédente, ainsi que 17 millions de nouveaux utilisateurs inscrits sur les divers services BlaBlaCar.

En effet, BlaBlaCar n’est plus un simple service de covoiturage puisque la firme a largement diversifié ses activités ces dernières années. En 2017, BlaBlaCar a par exemple lancé BlaBlaLines, une« appli pour les covoiturages quotidiens » qui a déjà séduit 1 million d’usagers. En novembre 2018, l’entreprise a également racheté OuiBus, un réseau de lignes d’autocars à longue distance couvrant 400 villes en Europe, qui a été rebaptisé pour l’occasion BlaBlaBus. C’est en partie grâce à ce rachat que l’année 2019 aura été aussi profitable pour BlaBlaCar.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

BlaBlaCar a signé un coup de maître en rachetant OuiBus. En effet, cette acquisition est arrivée à un moment extrêmement opportun pour la firme puisqu’en 2019, la France a été assaillie par de nombreuses grèves paralysant ses réseaux ferroviaires. Le service BlaBlaBus s’est donc imposé comme une solution pour de nombreux usagers français. Il en va de même pour le service de covoiturage « classique » qui, lui aussi, a pu connaître un essor considérable grâce à ces nombreux mouvements sociaux. D’ailleurs, 135 000 passagers ont été transportés en une seule journée grâce aux services BlaBlaCar : un record pour la firme.

Ce succès inspire d’autres entreprises, et notamment FlixBus qui a récemment lancé FlixCar, un concurrent direct pour BlaBlaCar. La firme française et le groupe allemand se disputent donc désormais deux marchés similaires : celui du covoiturage et celui des trajets longue distance en autocars. La course entre les deux entreprises est donc bien lancée, et chacune vise des objectifs ambitieux pour 2020. En effet, BlaBlaCar a annoncé vouloir doubler la taille de ses effectifs d’ingénieurs au cours de cette année, quand FlixBus prévoit déjà d’élargir son service ferroviaire à la Suède, avant de le faire arriver en France dès 2021.