Si les technologies des véhicules autonomes sont de plus en plus pointues, certains éléments restent encore compliqués à appréhender. C’est notamment le cas des conditions météorologiques et notamment des chutes de neige qui recouvrent les capteurs des voitures autonomes. Des chercheurs de Scale AI ont peut-être trouvé une parade.

Comment les voitures autonomes peuvent-elles rouler sous la neige ?

Si les voitures autonomes peuvent aujourd’hui s’adapter à la pluie ou au vent, la neige reste un obstacle majeur pour la simple et bonne raison qu’elle recouvre les caméras du véhicule. Ces caméras servent de repères pour la navigation et la conduite, une fois obstruées, il devient très compliqué pour le véhicule autonome de se repérer. Une équipe de chercheurs de la startup Scale AI a tenté de mettre au point une solution pour palier ce problème. Alexandr Wang, PDG de l’entreprise, affirme que :

« La neige est un élément très compliqué pour les voitures autonomes et même pour les conducteurs humains. La neige affecte les capteurs et les algorithmes qui permettent de faire fonctionner une voiture autonome. Un conducteur humain compétent peut conduire la même route par tous les temps, mais les modèles autonomes actuels ne peuvent pas généraliser leur expérience de la même manière. Pour ce faire, nous pensons que les voitures autonomes ont besoin de beaucoup plus de données« .

Enrichir les bases de données existantes

Scale AI a donc décidé d’exploiter Autonomoose, une plateforme dédiée aux véhicules autonomes, créée par le Toronto Robotics and AI Laboratory (TRAIL) et le Waterloo Intelligent Systems Engineering Lab (WISE Lab) de l’université de Waterloo. Chacune des images présente dans cette base de données a été étiquetée pour en améliorer la précision. Des détails ont été apporté à chacune des données présentes dans cette plateforme et d’après les chercheurs, cela devrait permettre aux véhicules autonomes de faire face aux chutes de neige.

Krzysztof Czarnecki, professeur à l’université de Waterloo, estime que : « cet ensemble de données doit permettre aux véhicules autonomes de rouler plus facilement dans des conditions hivernales, Waymo, Argo et Yandex devraient pouvoir profiter de cette mise à jour ». C’est une étape de plus dans la démocratisation des véhicules autonomes. Tout doit être pensé et prêt pour le moment fatidique où les voitures sans conducteur débarqueront sur nos routes.