De nouvelles recherches ont été partagées par une équipe du laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology. Les chercheurs affirment avoir réussi à renforcer la connectivité d’un appareil en améliorant son signal, grâce à RFocus. Ce dernier est en fait une surface intelligente externe contrôlée par un logiciel. La solution pensée par les chercheurs permettrait de maintenir un bon signal, même avec trop peu d’espace pour installer des antennes.

RFocus permet d’augmenter la force de votre signal WIFI

L’équipe de recherche du laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT l’affirment : le RFocus est capable d’augmenter la force moyenne du signal d’un appareil d’un facteur proche de 10. Pour fonctionner correctement, RFocus pourra être accrochée à un mur ou déposée dans un environnement où les connexions sans fil, donc au WiFi, sont fréquentes.
Ensuite, la surface intelligente sera contrôlée par un logiciel qui utilise un ensemble de plus de 3 000 antennes sans fil.

Selon Hari Balakrishnan, auteur de l’étude, “l’objectif principal ici était d’explorer si nous pouvions utiliser des éléments dans l’environnement et de les arranger pour diriger le signal d’une manière que nous pouvions réellement contrôler. Si vous voulez avoir des appareils sans fil qui transmettent la puissance la plus faible, mais qui vous donnent malgré tout un bon signal, cela semble être une façon très prometteuse de le faire”.

Un système peu coûteux

Alors que RFocus se comporte comme le beamforming, technique utilisée pour la 5G. Le réseau utilisé serait peu coûteux, la facture s’élèverait à seulement quelques centimes par antenne, et il serait également peu consommateur d’énergie par rapport à un système plus traditionnel.

Cela est d’autant plus influencé par le fait que RFocus n’utilise aucune amplification de signal, ses antennes n’émettent donc aucune puissance. Pour l’heure, l’outil développé restera au sein du laboratoire du MIT, l’équipe de chercheurs doit maintenant continuer de développer sa surface intelligente avant de la produire à grande échelle. Une fois déployée, la surface pourrait fournir des connexions plus solides à longue portée, et cela pourrait particulièrement être utile pour les wearables qui sont bien souvent trop petits ou qui auraient besoin d’être plus grands pour maintenir des signaux faibles.