Après son lancement le 24 janvier, voilà que Byte, successeur de Vine, dévoile sa toute première campagne de publicité consacrée à Nike. Le principe est simple, permettre aux créateurs de monétiser leurs vidéos.

Sur le chemin de la monétisation

Tandis que Vine, disparaissait en 2017, précisément pour n’avoir pas été monétisé correctement par Twitter lors de son rachat, la nouvelle plateforme de Dom Hofmann, prévoit au contraire d’entamer cette monétisation au plus vite.

Pour cela, la plateforme Byte a créé ce qu’elle appelle un programme de partenariat. Celui-ci offre un partage des revenus, un contact direct par sms ou e-mail, l’accès aux tests de fonctionnalités. Byte prévoit de classer les participants au programme en fonction de leur audience. La rémunération dépendra de ce classement.

En outre, Byte a annoncé que les campagnes publicitaires devront privilégier la créativité et la communauté. Toutefois la première campagne publicitaire visible en ce début de février 2020 provient tout de même de Nike, de quoi garantir un certain succès. À vous de juger si la vidéo privilégie la création et la communauté :

Une plateforme qui a besoin de grandir

Pour l’instant, la plateforme a fait savoir qu’elle choisirait elle-même ses créateurs. Un bon moyen pour elle de sélectionner uniquement ceux qui en valent la peine à ses yeux. La monétisation n’est pour l’instant proposée qu’au sein des Etats-Unis. Le chemin semble encore long pour la plateforme, qui, à peine lancée connaissait quelques complications avec les spams en commentaires. D’autre part, si Byte veut clairement concurrencer TikTok, il va cependant lui être très difficile de rattraper la plateforme chinoise en nombre d’adhérents, d’où l’intérêt pour Byte de commencer par une campagne menée par une marque aussi populaire que Nike.