Facebook va payer plus de la moitié d’un milliard de dollars aux habitants de l’Illinois, c’est TechCrunch qui nous l’apprend. Les faits sont plutôt simples : Facebook est accusé par 7 millions d’habitants d’avoir abusé d’une fonctionnalité de reconnaissance faciale. Le recours déposé par le réseau social ayant été refusé il y a une dizaine de jours, il va maintenant falloir payer.

L’affaire dure depuis 2015

En 2015, l’État américain de l’Illinois déposait plainte à l’encontre de Facebook, l’accusant d’avoir collecté des données de reconnaissance faciale, basées sur les images des utilisateurs Facebook de l’État, sans leur consentement, sans divulgation, et surtout en violation de la loi de 2008, à propos de la confidentialité des informations biométriques. Cette loi est précise et stricte, elle veut que les entreprises obtiennent des consentements écrits des personnes avant de collecter des informations considérées sensibles, y compris par le biais de la reconnaissance faciale.

Devant la Cour suprême des États-Unis, Facebook avait tenté de se défendre. Le géant n’a cependant pas su convaincre le juge qui a rejeté la requête du réseau social, en précisant “Nous concluons que la collecte d’informations grâce à la reconnaissance faciale, sans consentement nuit aux affaires privées et aux intérêts concrets des individus concernés”.

Facebook va payer 200$ par habitant concerné

7 millions de personnes seraient concernées par le verdict du juge de la Cour suprême. En effet, à la condition d’avoir été présent sur le réseau social entre 2011 et 2015, chaque personne peut prétendre à un dédommagement de 200$. Tous les habitants concernés recevront une notification de la part du tribunal à ce sujet.

À l’avenir, Facebook sera contraint d’obtenir un consentement des habitants de l’Illinois avant de pouvoir collecter des données, ou d’utiliser leurs images pour la reconnaissance faciale.

Du côté de Facebook, le dénouement de cette affaire passera par le règlement du montant induit par le recours. Un porte-parole du réseau social a déclaré qu’il était dans “l’intérêt de notre communauté et de nos actionnaires de contourner cette affaire”. Reste maintenant qu’à régler les 550 millions de dollars, et il s’agit là du plus important règlement dû lors d’un recours collectif.