La Commission européenne veut contrecarrer la dominance des géants comme Facebook, Google et Amazon, à travers une nouvelle stratégie data, rapportait Reuters le 29 janvier. Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, devrait faire ses propositions le 19 février.

Vers plus de souveraineté technologique

L’UE a pour intention de briser la dominance des géants de la technologie, essentiellement américains, rapporte Reuters. Question d’interprétation. Une chose est sûre, face aux GAFA, comme face à la Chine, l’Europe se doit surtout d’œuvrer pour une meilleure indépendance technologique : « Pour être un acteur géopolitique, il faut pouvoir être garant de sa souveraineté technologique », rappelait Ursula von der Leyen, désormais à la tête de la Commission européenne depuis décembre 2019.

Aussi Thierry Breton a jusqu’au 19 février pour délivrer sa future stratégie et : « Proposer des solutions pour que les données produites par l’activité européenne soient traitées en Europe afin de bénéficier à l’innovation et à la recherche de nos entreprises ». C’est en tout cas ce que prévoit la feuille de route de la Commission, qui dévoilait son programme pour 2020 le 29 janvier à travers un communiqué de presse.

La gestion des données

Il est donc temps de capitaliser sur les grandes quantités de données industrielles et professionnelles d’innovations technologiques de l’Europe. Pour y parvenir, il faudra prendre des mesures englobant l’utilisation transfrontalière des données, l’interopérabilité des données et les normes liées à la fabrication, au changement climatique, à l’industrie automobile, aux soins de santé, aux services financiers, à l’agriculture et à l’énergie, répertorie Reuters. Tous ces domaines sont en effet au cœur des transformations numériques, et généralement plus ou moins liés à l’utilisation de l’intelligence artificielle, de la 5G, à la blockchain, au cloud, à l’edge-computing etc. Ensemble de secteurs, irrémédiablement lié et dépendant de la récupération et la conversion de données. Si l’Europe se débat quelque peu avec les décisions à prendre concernant le futur réseau 5G, il semble en tout cas primordial de se préparer au mieux quant à la gestion des data.

Pour l’heure, un nombre restreint de sociétés détiennent l’ensemble des données mondiales, or il est clair désormais que cela constitue une faiblesse majeure pour les entreprises innovantes et émergentes. Une stratégie européenne des data devrait sinon inverser la balance, au moins rétablir un certain équilibre d’après les acteurs de la Commission. Affaire à suivre.