Google a annoncé le lancement de sa nouvelle application de vidéos courtes baptisée Tangi. Si dans la forme cette application peut rappeler le principe de TikTok, dans le fond, elle lui est diamétralement opposée, puisqu’elle est uniquement dédiée aux tutoriels de loisirs pratiques et créatifs.

Tangi, l’application anti-TikTok

Depuis plusieurs mois, TikTok chamboule complètement le monde des réseaux sociaux. Son succès est tel que l’application a enregistré un taux de croissance de 375% aux États-Unis en seulement un an. Un engouement qui a sans nul doute inspiré les développeurs de l’Area 120, l’incubateur interne de Google, déjà à l’origine de Game Builder, pour la création de l’application Tangi. Tout du moins pour ce qui est de son fonctionnement. Car sur le fond, les deux applications n’ont pas grand chose en commun.

Sur TikTok, les utilisateurs proposent des contenus qui ont pour seul but de divertir, et qui sont, bien souvent, vides d’intérêt une fois les vidéos terminées. Tangi de son côté, se présente comme une plateforme “utile” sur laquelle les utilisateurs sont invités à proposer des tutoriels (des “Do It Yourself” ou des “How To”) sur les thématiques du bricolage, de la peinture, du tricot, de la cuisine, du bien-être, de l’artisanat, de la mode, etc. Coco Mao, le fondateur de Tangi, explique sur le blog de Google : “Nous nous concentrons uniquement sur les contenus de bricolage et de créativité. Notre plateforme a pour but d’aider les gens à apprendre à bricoler, à cuisiner et à créer avec des vidéos rapides d’une minute. Nous avons conçu Tangi pour permettre aux utilisateurs de trouver plus facilement un grand nombre de vidéos pratiques de haute qualité.”.

Une communauté rassemblée autour du DIY

Sur sa plateforme, Tangi propose des vidéos d’une durée maximale d’une minute qui peuvent être likées, commentées et partagées par l’ensemble des usagers. Ces vidéos verticales présentent des tutoriels rapides et simples pour vous aider à créer, bricoler ou cuisiner. Exit les longs tutoriels que l’on peut trouver par exemple sur YouTube ; ici, le but est de vous inspirer et de vous proposer des vidéos qui se consomment rapidement, tout en vous apprenant des petites astuces utiles. En complément de leurs vidéos, les créateurs ont également la possibilité d’ajouter des indications plus détaillées dans l’espace prévu à cet effet. Un petit plus parfois bien nécessaire tant les vidéos sont rapides.

Grâce à la fonctionnalité “Try It”, les utilisateurs peuvent également répondre à un tutoriel en montrant par des photos ou des vidéos, le résultat de leur création après l’avoir suivi. Une fonctionnalité qui a pour but d’encourager les usagers à reproduire les tutoriels dans la vie réelle. À l’heure actuelle, l’une des vidéos les plus “recréées” sur Tangi est celle de la recette du guacamole dans la coque d’un avocat.

Une recette de guacamole postée sur Tangi

Image : Microsoft

Un accès encore limité

Pour l’heure, Tangi n’est disponible qu’aux États-Unis sur iOS ou depuis un navigateur web. Vous pouvez néanmoins passer par un VPN pour contourner cette règle. Notez également que pour l’instant, il n’y a aucune trace d’une quelconque version Android. Enfin, les créateurs souhaitant poster sur Tangi doivent nécessairement passer par une phase de validation.

En effet, la plateforme souhaite s’assurer que les vidéos postées restent axées sur la créativité et les activités manuelles. L’application dispose donc d’un accès très limité et contraignant qui risque de dissuader beaucoup de potentiels usagers. Espérons que la situation évolue rapidement.