Nintendo aura mis du temps à se placer sur les jeux mobiles. Toutefois, l’adage “il vaut mieux tard que jamais” semble se confirmer puisque la firme aurait touché 1 milliard de dollars de recettes grâce aux 6 jeux free-to-play qu’elle a lancé.

Nintendo se frotte les mains

D’après un rapport de SensorTower, le studio japonais aurait ramassé plus d’un milliard de dollars de recettes uniquement grâce aux 6 jeux mobiles lancés ces dernières années (Super Mario Run, Mario Kart Tour, Fire Emblem : Heroes, Dragalia Lost, Animal Crossing : Pocket Camp et Dr. Mario World). Au cumulé, ces titres représentent 452 millions de téléchargements à travers le monde. Un succès retentissant qui se traduit par des micro-transactions ayant rapporté beaucoup d’argent à Nintendo.

À la surprise générale, ce ne sont pas les jeux ayant pour héros les personnages cultes de Nintendo qui ont contribué à faire grossir le pactole. En effet, 61% des recettes rapportées (656 millions de dollars) viendraient en réalité du jeu Fire Emblem Heroes qui, de toute évidence, a trouvé une stratégie de monétisation très lucrative. Celle-ci consiste à faire payer les joueurs pour obtenir de nouveaux personnages. Puisque l’obtention des héros se fait aléatoirement, les joueurs sont poussés à faire plusieurs tentatives payantes pour obtenir celui qu’ils désirent. Viennent ensuite Animal Crossing: Pocket Camp qui a contribué à rapporter 12% du chiffre d’affaires (131 millions de dollars) et Dragolia Lost qui participe à 11% de la somme (123 millions de dollars). À noter que les joueurs japonais ont, à eux seuls, généré 581 millions de dollars de recettes.

Côté téléchargements, en revanche, ce sont bien les têtes d’affiche de Nintendo qui dominent le classement. Super Mario Run se place en première position avec 244 millions de téléchargements. Il est suivi par Mario Kart Tour qui s’en tire avec un score honorable de 147 millions de téléchargements.

Nintendo : les recettes rapportées par les jeux mobiles du studio.

Le graphique comparatif des recettes générées par chaque jeu mobile Nintendo / Image : SenseTower

Les jeux mobiles, stars du gaming

En 2018, un rapport dévoilait que les jeux mobile représentaient 51% du marché gaming. Un chiffre qui n’est pas passé inaperçu auprès des studios de jeux vidéo puisque ces dernières années, de nombreuses et importantes licences ont fait leur arrivée sur nos smartphones et tablettes. Une stratégie judicieuse puisque la version mobile de Fortnite, par exemple, a généré 15 millions de dollars de recettes en moins d’un mois. La version mobile de Call of Duty, de son côté, a généré plus de 100 millions de téléchargements en moins d’une semaine. Enfin, il a récemment été révélé que Pokémon Go a généré 249 millions de dollars pour le secteur du tourisme en 2019.

Autant d’exemples qui démontrent la puissance incontestable du marché du jeu mobile à travers le monde. Désormais, l’enjeu majeur pour les studios sera de créer des stratégies de monétisation toujours plus innovantes et optimales (comme l’a fait Nintendo avec Fire Emblem : Heroes) afin de capitaliser au maximum sur l’engouement créé par le jeu mobile.