Le 22 janvier 2020, l’hôpital Foch a officiellement présenté « AI-Rad Companion Chest CT », une IA qui doit optimiser la radiologie. Cette intelligence artificielle développée par l’Allemand Siemens Healthineers, permet aux radiologues de gagner un temps précieux pour poser leur diagnostic.

Une petite révolution pour la radiologie

Nombreuses sont les collaborations entre les géants technologiques et les hôpitaux pour tenter d’améliorer la médecine. On pense notamment à cette intelligence artificielle développée par DeepMind, qui serait plus précise qu’en médecin pour détecter le cancer du sein. L’objectif de la collaboration entre les professionnels de santé et l’intelligence artificielle semble très claire : gagner du temps à un moment critique dans l’histoire des hôpitaux.

En effet, les radiologues n’ont pas le temps de traiter tous leurs patients car ils ne sont pas assez nombreux. Cette intelligence artificielle pourrait leur permettre de résoudre ce problème. Avec « AI-Rad Companion Chest CT », un clic suffit pour détecter automatiquement les différents organes du thorax et les signes d’une maladie. Les radiologues de l’hôpital Foch utilisent cette intelligence artificielle depuis décembre 2019 et les premiers résultats semblent être très concluants.

Le logiciel est capable d’effectuer des tâches qui « soulagent » les professionnels de la radiologie et leur permet de se concentrer sur sa véritable mission : le diagnostic. Philippe Grenier, radiologue thoracique et chef du projet Intelligence Artificielle au sein de l’hôpital Foch explique que :

« Le recours à l’intelligence artificielle permet d’améliorer cette situation en créant des ‘radiologues augmentées. Après l’acquisition des images du thorax grâce au scanner, les images 3D sont reconstruites et on sélectionne une série de reconstruction. On clique et on l’envoie dans le cloud où le logiciel d’IA va analyser les images. Au bout de 14 à 17 minutes, le radiologue reçoit toutes les informations sur sa station de travail », détaille le professeur Philippe Grenier.

Récolter les données pour améliorer la recherche

Pour être précis, « AI-Rad Companion Chest CT » peut réaliser six tâches différentes. À la fin de son diagnostic, l’intelligence artificielle offre une visualisation synthétique avec les images clés des différentes fonctions et des tableaux de toutes les mesures, qui permet au professionnel d’avoir une vision globale de l’état de son patient. Le radiologue peut intégrer cela directement dans le dossier du patient.

D’après Philippe Grenier, le logiciel n’a pas été créé pour être utilisé sur l’ensemble de la patientèle. Seuls les patients de plus de 40 ans passeront par la case « intelligence artificielle », car en-dessous de cet âge, les risques de développer un cancer du poumon ou d’avoir une maladie cardio-vasculaire sont moindres. Les données récoltées grâce à ce logiciel sont stockées et analysées pour améliorer la recherche de diagnostic et les délais d’accès aux soins cliniques.