Cocorico ! ManoMano vient de réaliser une nouvelle levée de fonds. La belle success story de cette entreprise française ne semble pas s’arrêter. La marketplace dédiée au bricolage et au jardinage vient de boucler un nouveau tour de table de 125 millions d’euros.

À chaque année sa levée

On se souvient qu’en avril 2019, ManoMano avait déjà réalisé l’exploit de lever 110 millions d’euros.  Aujourd’hui l’entreprise française est allée encore plus loin en levant 125 millions d’euros auprès d’entrepreneurs français, mais pas que. Temasek est en tête, suite viennent General Atlantic, Eurazeo, Piton Capital, Bpifrance et Kismet Holdings. Depuis sa création en 2012, ManoMano a levé 310 millions d’euros.

Il faut bien avouer que la croissance de l’entreprise est soutenue. En effet, rien qu’en 2019, ManoMano a connu une croissance de 50%. Ce qui représente 620 millions d’euros de volume d’affaires. Désormais, la marketplace ne se contente plus de la France mais est également implantée en Espagne, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Ce dernier tour de table doit permettre à ManoMano de recruter 200 personnes supplémentaires à Bordeaux et à Barcelone pour étendre sa présence en Europe. Pour Philippe de Chanville, CEO de ManoMano : « l’objectif premier est de devenir leader sur tous les marchés européens ».

ManoMano veut accélérer sur le marché des pros

Pour Maxime de Baillon, Growth & Data manager chez ManoMano : « le marché des produits pour le bâtiment est assez peu digitalisé, seuls 5% le sont. En 2020, ManoMano doit devenir la plateforme référence pour les artisans ». L’entreprise mise beaucoup sur sa « communauté d’experts« , capable de recréer la même expérience que si vous alliez dans un magasin spécialisé. Par ailleurs, le modèle de l’entreprise permet à n’importe qui de devenir un expert certifié et de tirer des revenus de la marketplace.

La marketplace prévoit notamment de développer la partie « expédition des outils à destination des professionnels et des marchands ». Avec ManoMano Pro, une plateforme lancée en mars 2019 la marketplace cherche à cibler les professionnels du bâtiment. En parallèle, ManoMano va tout faire pour accélérer le développement de Mano Fulfillment, un service logistique dédié aux marchands partenaires. Ces objectifs semblent être à la portée de l’entreprise au regard des chiffres avancés par l’entreprise. Le marché européen pèse 200 milliards d’euros, il y a donc encore des parts à grignoter.