Le studio de jeux vidéo Activision Blizzard vient de signer un partenariat pluriannuel avec Google. Parmi les différents termes de cet accord, il a été convenu que YouTube diffuserait en exclusivité toutes les compétitions officielles des jeux développés par le studio américain. Désormais, il faudra donc se rendre sur la plateforme vidéo de Google pour assister aux compétitions officielles de Call of Duty (CoD) et Overwatch.

YouTube s’offre deux licences emblématiques de l’eSport

Depuis des années, YouTube tente de développer son pôle gaming et plus particulièrement sa partie streaming. Malheureusement pour la plateforme vidéo de Google, la tâche n’est pas aisée face à Twitch, son principal concurrent. Les échecs essuyés ont été nombreux. On pense notamment au lancement de la plateforme YouTube Gaming en 2015, qui a finalement fermé ses portes quatre ans plus tard pour fusionner à nouveau avec la branche principale de YouTube.

Ce nouvel accord passé avec le studio Activision Blizzard pourrait néanmoins faire avancer doucement mais sûrement les pions de YouTube. En gagnant l’exclusivité de la diffusion des compétitions e-sportives des jeux développés par le studio américain, YouTube remporte de puissantes licences telles que Call of Duty et Overwatch et fait ainsi valoir son autorité dans le domaine de l’eSport.

Ryan Wyatt, responsable du pôle gaming de la plateforme vidéo, se réjouit de cette nouvelle : « La league Overwatch et la league Call of Duty sont les deux exemples par excellence de contenus eSportifs de classe mondiale. En tant qu’ancien commentateur de compétitions Call of Duty, je ne pourrais pas être plus enthousiaste à l’idée qu’Activision Blizzard choisisse YouTube comme plateforme exclusive pour la diffusion en direct des championnats de ces deux licences. »

Sur un aspect financier, il a souvent été prouvé que l’eSport avait un cran de retard dans ses échanges avec les marques. Ces dernières, et principalement les grandes, ne retrouvent pas les mêmes codes ou les mêmes éléments de langages que dans l’achat média traditionnel. Certaines ligues s’adaptent, mais trop lentement. YouTube et plus largement Google, de sa longue expérience, devrait certainement rassurer les annonceurs quant à la qualité des audiences ciblées.

L’exclusivité pour stratégie

Ce nouvel accord confirme la nouvelle stratégie mise en place par la plateforme vidéo de Google pour concurrencer Twitch. Celle-ci consiste à signer des accords d’exclusivité avec les grands acteurs du streaming de jeux vidéo. En effet, en fin d’année 2019, YouTube s’était déjà offert d’importants créateurs dans le domaine du gaming. Parmi eux, Jack Dunlop, plus connu sous le pseudonyme de « CouRage » ou encore Lachlan Power. Une stratégie qui n’est pas sans rappeler celle de Mixer, plateforme de streaming de Microsoft, qui a signé un contrat d’exclusivité avec le streamer star Ninja.

Si YouTube est la référence absolue pour les vidéos gaming posts-directs (best-of, highlights, montages, etc.), Twitch est depuis des années la plateforme de prédilection des streamers et des spectateurs lorsqu’il s’agit du live. Alors, la stratégie de YouTube sera-t-elle suffisante pour faire trembler Twitch ? Difficile à dire. En effet, les compétitions eSportives restent des événements ponctuels et deux créateurs à eux seuls, aussi puissant soient-ils, ne suffiront sûrement pas à faire pencher la balance du bon côté pour YouTube. Toutefois, si YouTube poursuit ses efforts et sa stratégie d’exclusivité, alors les choses pourraient être amenées à évoluer très rapidement.