La société de Jeff Bezos aimerait également avoir sa part du gâteau au sein de ce chamboulement de l’industrie musicale. Amazon Music a annoncé le mercredi 22 janvier avoir passé la barre des 55 millions d’utilisateurs sur sa plateforme de streaming musical.

Amazon Music reste loin derrière Spotify

Le plateforme de streaming musical d’Amazon est assez récente. En effet, Amazon Music n’a vu le jour qu’en 2016, ce qui explique aussi ce retard. La plateforme tente de fidéliser ses utilisateurs en leur proposant de souscrire à de petits abonnements mensuels, peu onéreux. Cela n’empêche pas Amazon Music d’être loin derrière les deux géants du marché (surtout Spotify) : Spotify compte 248 millions d’utilisateurs dans le monde  tandis qu’Apple Music passait la barre des 60 millions d’utilisateurs l’été dernier. D’après Amazon, sa croissance se concentre actuellement sur les États-Unis, Royaume-Uni, l’Allemagne et le Japon.

C’est dans ces pays qu’Amazon Music propose des pistes de qualité HD, un élément par le quel le géant numérique tente de se démarquer de ses concurrents. Comme pour de nombreux produits lancés par Amazon, l’offre musicale est construite autour du service Prime. Cela permet à Amazon de réaliser des économies d’échelle et de cibler les consommateurs qui veulent avoir tous leurs services sur une seule et même plateforme. Steve Boom, vice-président d’Amazon Music, déclare que :

“Nous sommes fiers d’avoir atteint cette incroyable étape. Notre stratégie est unique et, comme tout ce que nous faisons chez Amazon, elle se focalise sur nos clients. Nous nous sommes toujours attachés à élargir le marché du streaming musical en offrant aux auditeurs un choix inégalé, car nous savons que chaque auditeur a des besoins différents. Alors que nous continuons à être les premiers à investir dans la voix avec Alexa, et dans l’audio de haute qualité avec Amazon Music HD, nous sommes heureux d’annoncer que nous apporterons encore plus d’innovation à nos clients et à l’industrie de la musique en 2020”.

Avec Prime, Amazon veut proposer une plateforme complète

Le modèle développé par Amazon, celui qui permet aux utilisateurs d’avoir accès à différents services comme de la vidéo, de la musique ou des jeux, est également celui d’Apple. En effet, parallèlement au développement des applications tierces de l’App Store, Apple développe ses propres services. De son côté, Spotify ne se sent pour le moment pas menacé. Un porte-parole déclarait récemment que :

“Par rapport à Apple, les données montrent que nous engrangeons deux fois plus d’abonnés par mois qu’eux. Concrètement, même si le tarif de notre engagement mensuel est deux fois plus élevé, notre taux de désabonnement l’est deux fois moins. Concernant Amazon Music, nos données suggèrent que les utilisateurs d’Amazon ne sont pas gênés par la publicité. Ils sont assez peu à s’orienter vers des abonnements payants”.

Évidemment Amazon conteste cette déclaration. Un porte-parole de la plateforme musicale a déclaré qu’une majorité des 55 millions d’utilisateurs d’Amazon Music avait souscrit à des abonnements payants. L’entreprise fournira probablement plus de chiffres dans les mois à venir.