Depuis plusieurs mois, Google cherche à faciliter la migration des entreprises vers le cloud. Pour proposer une solution encore plus solide et répondre aux besoins de ses clients, Google Cloud décide de collaborer avec IBM en lançant IBM Power Systems sur Google Cloud.

IBM Power Systems débarque sur Google Cloud

En novembre, Google annonçait déjà la sortie de “Bare Metal Solution” sur son blog. L’objectif était très clair : inciter les entreprises réticentes ou bloquées techniquement à basculer leur infrastructure informatique vers le cloud. Le directeur de Google Cloud déclarait au moment du lancement que : “nous devions prendre en compte l’expérience des clients et certains étaient bloqués dans leur stratégie de migration”. Un service qui laisse la main à l’entreprise sur l’administration de son serveur tout en laissant à la charge de l’hébergeur tout l’aspect technique, entretien, réparation, refroidissement, etc.

Pour aller encore plus loin, Google Cloud veut permettre à ses clients de pouvoir utiliser un système qu’ils connaissent bien : Power Systems d’IBM. La collaboration entre Google et IBM s’inscrit logiquement dans cette optique. Avec l’intégration d’IBM Power Systems dans Google Cloud, les entreprises pourront déplacer lentement et sûrement leurs données vers le cloud, sans avoir à re-configurer leurs applications et leur infrastructure. Désormais, le Power Systems d’IBM sera directement intégré aux services et aux outils de facturation de Google.

Google veut simplifier la vie de ses clients

Pour Kevin Ichhpurani, vice-président de Google Cloud : “les entreprises qui se tournent vers le cloud pour moderniser leur infrastructure et rationaliser leurs processus métier ont de nombreuses options. Certaines entreprises mettent en place des plateformes lourdes pour adopter le cloud. Beaucoup d’autres, cependant, veulent continuer à tirer parti de leur infrastructure existante tout en bénéficiant du modèle de consommation flexible du cloud, de l’évolutivité et des nouvelles avancées dans des domaines comme l’intelligence artificielle, le machine learning ou encore l’analyse”.

Si pour Google Cloud cette collaboration est totalement logique, du côté d’IBM, on peut imaginer que sa volonté soit de vendre plus de serveurs Power Systems. Google semble clairement décidé à faire basculer ses clients sur le cloud. En effet, dans un objectif de simplification et d’incitation à la migration, l’entreprise propose des solutions que les entreprises peuvent utiliser pour travailler sur du matériel certifié et co-localisé dans les centres de données Google Cloud.