Il y a un an, IBM présentait au CES un nouveau système de prévisions météorologiques qui s’appuyait sur un smartphone. Aujourd’hui, ClimaCell, une société américaine de technologies météorologiques, débute le déploiement, en Inde, d’un nouveau modèle de prévisions d’une haute précision, qu’elle va rendre gratuit et accessible à tous. Pour cela, la société annonce s’être associée à Google.

Google et ClimaCell vont se concentrer sur l’Inde

Initialement, ClimaCell est une société privée et avec Google, elle va offrir à différents acteurs indiens un nouveau modèle de prévisions météorologiques de haute précision. Il s’agit là de son premier projet lié à sa nouvelle méthode et l’entreprise a fait le choix de se concentrer dans un premier temps sur l’Inde, elle s’étendra par la suite à d’autres régions du monde.

Les données de prévisions fournies par ClimaCell seront disponibles 48 heures à l’avance et auront une précision de 2km. Pour le PDG de l’entreprise américaine, Shimon Elkabetz, il s’agit d’une évolution qui est proposée ici : “Pour la première fois dans l’histoire, une entreprise privée propose un modèle de prévisions météorologiques numérique complet pour un pays entier, disponible en continu et fournissant des prévisions de haute précision 48h à l’avance”.

Des données météorologiques gratuites et accessibles à tous

Aujourd’hui, ClimaCell fournit des données dans de nombreux secteurs et de nombreuses sociétés comme celles liées à l’aviation, aux chantiers de constructions, aux assurances, aux services publics ou encore à celles gérant des événements en plein air.

Aujourd’hui, grâce à son associé qui n’est autre que Google, ClimaCell va rendre son service gratuit en Inde. Les prévisions météorologiques seront disponibles, en accès libre, via le programme Google Cloud Public Datasets. Concrètement, en étant accessible au plus grand nombre, le programme Google Cloud Public Datasets permettra d’anticiper des évènements naturels comme les inondations et de se renseigner sur d’autres éléments comme la qualité de l’air.

Selon ClimaCell, il est nécessaire de déployer un modèle adapté à la situation indienne afin de répondre au mieux aux nuances climatiques locales. Une fois le programme déployé, il ne restera plus qu’à vérifier si les prévisions faites par l’entreprise sont bonnes, même si cela ne devrait pas poser de problèmes particuliers. En effet, l’entreprise a su construire sa réputation et compte d’importants acteurs parmi ses clients comme les compagnies aériennes Delta ou encore JetBlue.