Douyin est le nom que TikTok reçoit en Chine. La maison mère chinoise ByteDance vient de publier un rapport annuel qui fait état du nombre d’utilisateurs actifs. Si TikTok a pris d’assaut le monde entier, Douyin n’est pas en reste en Chine. L’application peut se targuer de réunir 400 millions d’utilisateurs actifs chaque jour.

Douyin : révélateur des différences culturelles entre la Chine et les USA

Le rapport publié par ByteDance illustre bien les différences culturelles entre la Chine et les États-Unis. Pour Katherine Wu, une investisseusse de la société Notation Capital : “les choses qui ont tendance à évoluer dans ces deux pays sont totalement différentes. Par exemple : le contenu basé sur le savoir est extrêmement populaire en Chine, et moins aux États-Unis. De plus, cela m’a paru fou : les créateurs qui ont réalisé le plus de vidéos de danse en Chine sont des utilisateurs nés dans les années 60, alors qu’aux États-Unis, ce sont les adolescents qui publient des vidéos de danse”.

ByteDance affirme que Douyin est désormais la plus grande plateforme de culture et d’art en Chine. À ce propos, Douyin n’est disponible qu’en Chine continentale. En 2019, 14,89 millions de vidéos “culturelles” ont été partagées sur l’application. Un exemple dingue est cité dans le rapport : un utilisateur ayant posté des vidéos sur la chimie a atteint 130 millions de personnes. Les contenus éducatifs sont également très en vogue sur la plateforme. L’année dernière l’application a lancé une campagne éducative en Inde, où elle a rassemblé plus de 200 millions d’utilisateurs.

Ces différences culturelles entre les États-Unis et la Chine prouvent qu’il n’existe pas vraiment d’application sociale “universelle”, capable de plaire à tout le monde. Les différentes régions du monde aiment des contenus différents, même si le support lui-même (dans ce cas précis : les vidéos courtes) est le même. En terme d’utilisateurs, la croissance de Douyin dépasse celle de WeChat et de Weibo. Les experts mettent en garde ByteDance avec l’arrivée de Kuaishou, une application soutenue par Tencent.

Le gouvernement américain se méfie de ByteDance

Cette popularité croissante et les liens directs entre ByteDance et le gouvernement chinois ont inquiété les États-Unis. En effet, en novembre le Committee on Foreign Investment in the U.S., organisme qui examine les opérations des acquéreurs étrangers et qui en estime les risques potentiels pour la sécurité nationale, a annoncé que TikTok pourrait représenter des risques. Par conséquent, l’organisme de régulation a décidé d’ouvrir une enquête. Ce n’est pas tout, le sénateur Marco Rubio a lui aussi fait part de ses préoccupations à propos de TikTok. Il explique que :

“Je reste profondément préoccupé par les plateformes web ou applications ayant un lien direct avec la Chine, comme c’est le cas pour TikTok. L’éventualité que les données récoltées soient utilisées par le Parti communiste chinois pour étendre sa censure autoritaire de l’information au-delà des frontières chinoises et amasser des données sur des millions d’utilisateurs peu méfiants, est plausible. Je me réjouis d’apprendre aujourd’hui qu’une enquête a été ouverte”.