New York pourrait bientôt prendre des airs de Silicon Valley à en croire le New York Times. Si le niveau de la baie de San Francisco est difficilement atteignable, New York voit son développement fulgurant et de plus en plus d’entreprises du secteur des technologies s’y installent, notamment les GAFA. D’ailleurs, Google y avait même ouvert un centre de formation au mois d’avril.

20 000 nouveaux bureaux pour les GAFA d’ici 2022

En 2000, le premier bureau New Yorkais de Google était un Starbucks dans le quartier de Manhattan. D’ici deux ans, Google, mais aussi Apple, Amazon, et Facebook, auront tous de nouveaux bureaux dans la ville de New York, venant compléter ceux qu’ils possèdent déjà. Et cela est notamment dû à la croissance rapide de la ville de New York et plus particulièrement du quartier de Manhattan qui est en train de devenir un couloir technologique des plus importants au monde.

Si New York est encore loin du succès de la baie de San Francisco et notamment de la Silicon Valley, les travailleurs dans le domaine de l’ingénierie ou de l’informatique deviennent de plus en plus nombreux, et cette communauté de personnes devient même plus grande que celle regroupant les employés du secteur des ventes et du marketing. Dans le cas d’Amazon par exemple, l’entreprise propose près de 800 postes dans la ville et plus de la moitié s’adresse aux développeurs et aux ingénieurs.

Ces nouveaux bureaux sont un besoin réel dans la mesure où d’une décennie à l’autre, les emplois dans les technologies ont très largement augmenté, passant de 79 400 postes en 2009 à 142 600 ces dernières années.

La tech’, nouveau moteur de l’économie New Yorkaise

Si certains secteurs embauchent plus de personnes que dans le domaine de la technologie, cela ne fait pas d’eux les plus grands secteurs moteurs d’économie pour la ville. En effet, les employés du secteur technologique de New York ont un salaire annuel moyen de 153 000 $. Ce montant fait d’eux un important pilier économique pour la ville, devant les secteurs de la finance, de la santé ou même du commerce.

Cependant, le développement rapide du secteur et tous les aspects qu’il induit peuvent avoir des effets néfastes. Notamment la hausse du coût de la vie. En effet, les inégalités de salaire entre les différents secteurs pourraient rendre New York inabordable pour certains foyers, notamment avec le prix des loyers, largement susceptibles d’augmenter. Les professionnels de l’immobilier de la ville estiment d’ailleurs que “si vous avez 20 000 employés qui gagnent des salaires importants, cela peut avoir un impact direct” sur le marché New Yorkais.

Globalement, nombreuses sont les entreprises qui songent à s’étendre à New York, si les GAFA ont tous les 4 acquis des bureaux dans la Big Apple, Google et Facebook sont ceux qui possèdent le plus de locaux dans la ville. L’entreprise de Mark Zuckerberg est celle qui cherche le plus à embaucher. De son côté, Apple est celle qui garde le plus de secrets quant à ses plans pour la mégalopole, l’entreprise serait celle qui louerait les plus petits locaux, comparés aux trois autres géants de la technologie.

Une chose est sûre : les entreprises qui feront le choix de s’installer à la fois dans la baie de San Francisco et à la fois à New York devront faire preuve d’organisation. Il faudra prendre l’avion à chaque fois pour se rendre d’un lieu à l’autre, et les réunions devront être programmées en tenant compte des trois heures de décalage horaire entre les deux villes.