L’année 2019 fût la meilleure année de tous les temps pour Tesla. La société d’Elon Musk a réalisé 367 500 ventes de véhicules électriques, c’est 50% de plus qu’en 2018.

Le 4ème trimestre a sauvé les ventes de Tesla

Il est intéressant d’analyser de près l’année qui vient de s’écouler chez Tesla. Parmi les éléments importants, nous observons que 33% (112 000 véhicules) des ventes ont été réalisées au quatrième trimestre. Cela signifie que la dynamique sur laquelle Tesla se trouve actuellement, est bonne. Évidemment le moteur de cette croissance est le modèle le moins cher de la marque : la Tesla Model 3. Les ventes de ce véhicule ont permis à Tesla de faire bondir ses ventes.

Pourtant, l’année avait plutôt mal commencé chez Tesla. Au premier trimestre, la société d’Elon Musk ne réalisé que 63 000 ventes de véhicules. C’était un tiers de moins qu’à la même période en 2018. Heureusement la société a su rebondir en livrant 95 200 véhicules au deuxième trimestre et 97 000 au troisième trimestre. De plus, la nouvelle gigafactory chinoise de la marque a pris du service. Le constructeur américain annonçait récemment qu’il pouvait y produire 1 000 véhicules par semaine.

La Chine en ligne de mire

Avec cette usine gigantesque, Tesla compte bien chambouler le plus grand marché de l’automobile au monde et surtout éviter les droits de douane, habituellement très élevés sur les voitures américaines. Au total, la construction de cette usine aura coûter 2 milliards de dollars (1,83 milliard d’euros) à Tesla. Il s’agit par ailleurs du premier site de fabrication de véhicules Tesla à l’étranger. Jusqu’à présent, toutes les voitures électriques de la marque sortaient des usines américaines.

Ce rapport des ventes est publié au moment où Tesla annonce accélérer sur la production de la Tesla Model 3 dans cette fameuse usine chinoise. Les premières livraisons doivent être effectuées le 7 janvier, un an après que la construction de l’usine ait commencé. En octobre, un porte-parole de la marque déclarait que :

« Le volume de production réel de notre usine chinoise dépendra de nombreux facteurs. Notamment les commandes de voitures que nous recevrons, les performances des employés que nous avons embauché ou encore de la chaîne d’approvisionnement. Difficile de dire précisément quand nous pourrons atteindre notre objectif de 1 000, puis de 2 000 véhicules produits par semaine”.

Quoi qu’il en soit, la machine est lancée et Tesla compte bien conquérir le marché chinois avec sa Tesla Model 3. Elon Musk devra tout de même tenir compte d’un élément : le marché chinois n’accueille pas très bien les nouveaux véhicules électriques. Pour le deuxième trimestre consécutif, les ventes n’atteignent pas les objectifs fixés par les spécialistes du marché. Ils estiment finalement que 1,5 million de véhicules électriques devraient être vendus en Chine au lieu des 1,6 million initialement prévus.