En 2017, Apple avait informé Imagination qu’il cesserait de faire appel à lui pour ses unités de traitement graphique jusqu’alors indispensables dans les iPhone et iPad. L’année suivante, Apple a ainsi commercialisé l’iPhone 8 et l’iPhone X disposant d’un processeur graphique qu’Apple avait conçu lui-même. Après une plainte déposée, et une vente de son activité, alors que leur collaboration avait débuté en 2006, Imagination annonce aujourd’hui un nouvel accord établi avec Apple.

Apple signe un nouvel accord de licence pluriannuel

L’annonce faite par Imagination est plutôt brève : Apple vient de signer un nouveau contrat de licence sur ses technologies. Cet accord vient donc relancer le contrat de licence pluriannuel et multi-usages qui avait été laissé de côté en 2017.

Après avoir écarté le fabricant anglais de puces 3D mobiles pendant près de deux ans, Apple aurait donc décidé de revenir vers lui, et si le géant américain n’a pas encore fait de déclaration à ce sujet, il se pourrait que celui-ci ait des difficultés à confectionner ses propres puces graphiques sans conserver le savoir d’Imagination.

Si aucune information précise n’est dévoilée quand aux technologies concernées par cet accord, nul doute que les équipes d’Imagination doivent être soulagées : après la mise en vente et la perte en valeur de 70%, c’est l’assurance d’un carnet de commande plus rempli.

Imagination reprend le développement des processeurs graphiques des iPhone et iPad.

Alors qu’Imagination n’avait pas eu d’autre choix que vendre sa branche GPU (processeur graphique), celle-ci avait été rachetée par Canyon Bridge, une société contrôlée par divers fonds chinois. Aujourd’hui, l’entreprise va donc reprendre le développement des processeurs graphiques des iPhone et des iPad. Il se pourrait aussi que l’entreprise fournisse à Apple plus de technologies que par le passé.

Pour connaître précisément ce qui sera effectué par Imagination, il reste maintenant à attendre la prochaine génération d’iPhone.