Alors qu’il souhaitait connecter sa caméra de surveillance Xiaomi à son Google Nest Hub, un Néerlandais a eu une surprise plutôt déroutante. Au lieu de voir son propre foyer, il a eu accès à des images fixes du domicile d’autres personnes, notamment d’un bébé en train de dormir dans son berceau…

Des caméras dites de “sécurité”

Censées garantir la sécurité, les caméras de surveillance connectées sont souvent sous le feu des projecteurs pour de mauvaises raisons. Il y a seulement quelques semaines, le dispositif Ring d’Amazon a par exemple été hacké, permettant aux pirates de terroriser les quelques 1 562 victimes de cet acte. C’est aujourd’hui Xiaomi et Google qui sont dans l’embarras.

Sur Reddit, le possesseur d’une caméra de surveillance Xiaomi Mija 1080p Smart IP a affirmé avoir obtenu des images d’autres foyers sur son Google Nest Hub. Parmi elles, on peut notamment citer un porche, un homme assoupi dans une chaise, et plus inquiétant encore, un enfant endormi dans sa chambre.

When I load the Xiaomi camera in my Google home hub I get stills from other people’s homes!! from r/googlehome

Problème solutionné, mais Xiaomi est toujours privé de Google Assistant

Un porte-parole de Google a déclaré que l’entreprise travaillait déjà sur un correctif : “nous sommes conscients du problème et sommes en contact avec Xiaomi pour le réparer”. En attendant, la firme de Mountain View a pris la décision de désactiver son Assistant sur les appareils du géant chinois.

De son côté, Xiaomi a également communiqué sur le problème et a annoncé au média Deccan Herald avoir identifié son origine. Selon la firme, il s’agit d’une erreur de cache qui a eu lieu le 16 décembre dernier, date à laquelle Xiaomi a souhaité mettre à jour son dispositif dans le but d’améliorer sa qualité de streaming.

Cela s’est produit lors de l’intégration entre la Mi Home Security Camera Basic 1080p et le Google Home Hub avec un écran d’affichage qui souffrait d’une mauvaise connexion au réseau”, a précisé l’entreprise. Cette dernière a également déclaré que 1044 autres utilisateurs ont été victimes de ce phénomène, qui est désormais solutionné.

Xiaomi a communiqué et résolu ce problème avec Google et a également suspendu ce service jusqu’à ce que la cause première soit complètement résolue, afin de garantir que de tels problèmes ne se reproduiront plus”, a conclu la société chinoise.