Après le volant du futur par Honda, nous vous présentons le rétroviseur d’Aston Martin. Ce petit bijou technologique sera présenté à l’occasion du CES 2020, du 7 au 10 janvier.

Aston Martin mise beaucoup sur ce rétroviseur

Les constructeurs automobiles cherchent à tout prix à intégrer de nouvelles technologies dans leurs véhicules car cela fait partie des demandes des conducteurs. Aston Martin l’a bien compris. Le constructeur britannique vient de dévoiler un rétroviseur futuriste qui intègre trois flux vidéos différents. Les conducteurs pourront donc savoir exactement ce qu’il se passe derrière, à gauche et à droite de leur véhicule, sans avoir à tourner la tête.

Dénommé Full Display Mirror, ce rétroviseur a été conçu en collaboration avec Gentex Corporation : un fabricant de pièces automobiles situé au Michigan. Ce rétroviseur propose donc trois flux vidéos différents, simultanément. Un gage de sécurité supplémentaire pour les conducteurs qui n’auront plus besoin de faire leurs angles morts. Dans le détail : les deux caméras latérales sont directement intégrées dans les rétroviseurs extérieurs de la voiture, tandis que la caméra qui permet de voir derrière est placée sur le toit du véhicule.

Aston Martin a tout prévu : en cas de dysfonctionnement ou de mauvais temps, vous pouvez utiliser ce rétroviseur comme un simple miroir. Les équipes de Gentex Corporation expliquent avoir conçu un modèle hybride, permettant une adaptabilité optimale. L’appareil est réglable en fonction de vos préférences. Vous ne pouvez sélectionner que les angles qui vous intéressent. Ce n’est pas tout : à chaque fois que ajusterez vos rétroviseurs depuis l’intérieur de votre véhicule, les caméras s’adapteront aux angles choisis.

L’expérience de conduite est en train de changer

Dans le même registre, Honda prévoit de présenter une nouvelle génération de volant avec huit modes différents, au CES  2020. Du fonctionnement semi-autonome, au fonctionnement entièrement autonome, en passant par des modes intermédiaires. Bref, Honda veut laisser de la liberté aux conducteurs en leur permettant de choisir le degré avec lequel ils souhaitent maîtriser leur véhicule. Les utilisateurs pourront même même passer du mode automatique au mode manuel en appuyant sur un simple interrupteur.

La constructeur japonais précise que : “dans un avenir autonome, nous croyons que nos clients pourront profiter de leur véhicule autrement, lorsqu’ils seront libérés de la responsabilité de conduire. Nous anticipons cela et apportons tout un tas de fonctionnalités pour enrichir l’expérience de nos conducteurs. Nous sommes conscients que certains de nos clients voudront garder la main sur la conduite, pour ressentir l’émotion et le frisson de ce véritable plaisir”.