Généralement, les piétons qui écoutent leur musique dans un casque font totalement abstraction du monde qui les entoure. Au moment où le nombre de piétons tués sur les routes atteint des sommets aux États-Unis, un prototype de système d’alerte audio pour piétons, fonctionnant grâce à l’IA, pourrait être un premier pas vers plus de sécurité.

Plus de sécurité pour les piétons grâce à l’IA

Le système d’intelligence artificielle est directement intégré dans le casque audio des piétons. Un algorithme est capable d’interpréter les sons environnant et d’alerter le porteur du casque pour qu’il ait conscience qu’un véhicule s’approche de lui. Le système permet de détecter un véhicule à 60 mètres de distance, ce qui laisse quelques secondes au piéton pour réagir et se mettre en sécurité. Les chercheurs précisent que le prototype ne peut pour le moment détecter que la présence d’un véhicule, mais pas sa trajectoire.

Xiaofan Jiang, professeur adjoint de génie électrique et membre du Data Science Institute de l’Université de Columbia, explique que : « de plus en plus, les véhicules les plus récents sont équipés de capteurs qui peuvent prévenir les conducteurs de la présence des piétons. À l’inverse, les piétons n’ont pour le moment aucun moyen de savoir si un véhicule se dirige dans sa direction et qu’une collision potentielle est imminente ». L’idée est venue au professeur au moment où il a lui-même expérimenté le casque anti-bruit pour aller au travail à pied. Avec d’autres chercheurs de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, et du Barnard College, ils ont commencé à développer PAWS (le fameux prototype de système d’alerte audio).

L’algorithme du système doit encore s’affiner

Dans le détail, les chercheurs ont intégré une série de microphones, qui sont en réalité des capteurs très peu coûteux et à faible consommation énergétique. C’est aussi le point fort du système : il ne changerait quasiment pas le prix du casque. Les quatre capteurs sont placés dans des endroits différents du casque pour optimiser la détection des véhicules. Un circuit électrique intégré permet d’économiser de l’énergie en extrayant uniquement les caractéristiques sonores les plus pertinentes et en transmettant l’information à une application pour smartphone.

Les chercheurs sont conscients que leur système de détection risque d’ennuyer les piétons si leur musique se coupe dès qu’ils croisent un véhicule. Ils doivent affiner le risque de collision et ne prévenir le piéton que lorsqu’il y a réellement un danger. Xiaofan Jiang précise que : « au-delà du bruit, nous devons prendre en compte d’autres informations pour rendre la détection des collisions plus optimale ». Le projet PAWS a déjà reçu 1,2 million de dollars (1,1 million d’euros) de la National Science Foundation, et l’équipe envisage de livrer une version plus pointue de la technologie à une entreprise qui la commercialisera.