Forrester publie ses prévisions en matière de développement de logiciel pour 2020 : toujours plus de maillage interne et de produits low code d’une part, des test des modèles d’IA d’autre part. Parmi ces tendances, les grands fournisseurs commez Google et Microsoft continuent de se positionner sur le marché.

Le maillage de service devenu indispensable

Les maillages tels qu’on les connait avec le service mesh Istio de Google par exemple, vont connaître une recrudescence. D’après Forrester, les développeurs vont être amenés à mettre en place ce type de maillage pour sécuriser au mieux les micro-services des entreprises. La division des applications forçant désormais les sociétés à investir dans l’amélioration des connexions et des moyens sécurisés pour gérer au mieux l’équilibrage de charge, la gestion du trafic, l’authentification, et les accès des utilisateurs.

Aussi, 4 grandes tendances sont prévues pour 2020 en matière de développement d’après le cabinet : la fixation des limites du maillage, l’amélioration de l’utilisation des maillages de services alliés aux solutions de gestion API, l’intégration approfondie des maillages de services aux infrastructures d’exécution, et le développement d’offres de maillage de service, permettant de structurer un ensemble de fonctions autour d’une base plus simple. Cette dernière tendance permettrait entre autres une meilleure gouvernance des données, et une meilleure gestion de la conformité et l’autorisation de micro-services centrée sur l’utilisateur.

Ce type de mise en place viendrait également changer quelque peu la gestion interne des entreprises. En 2019, rapporte Forrester, 24% des développeurs déclaraient ne plus rendre de comptes ou dépendre d’un chef direct. Les services déployés concernant tout un ensemble de personnes, les développeurs sont amenés à communiquer avec plusieurs acteurs. Les développeurs seront également davantage en lien avec l’unité commerciale, d’après les prévisions Forrester, le cloud ayant désormais un rôle prépondérant dans les entreprises.

Le cloud et l’IA dictent le futur travail des développeurs

Par ailleurs, le marché du cloud étant largement dominé par les structures basées sur Kubernetes, Forrester prévoit des investissements auprès de fournisseurs comme Amazon, IBM, Microsoft. Ces derniers ont en effet pour avantage de proposer des services faciles à mettre en place et à assembler avec Kubernetes pour les entreprises, permettant ainsi de contrôler rapidement la gestion et l’analyse des données, rappelle Forrester.

En lien avec les autres prévisions de Forrester au sujet du développement de l’intelligence artificielle au sein des entreprises, celle-ci devrait également se développer dans les tests de logiciels, selon le cabinet. Il est certain que ce type d’évaluation sera de rigueur dans les années à venir, certaines études comme celle d’Agorithmia, ayant démontré que la mise en place des modèles d’IA dans les entreprises, et notamment l’automatisation, n’est pas si aisée. Le problème venant essentiellement de leur installation à échelle réelle dans les sociétés. Les développeurs seront donc sans doute amenés à tester l’efficacité des logiciels utilisés avant de les proposer, mais également au sein même des entreprises pour garantir leur mise en place.

Le secteur des livraisons et de post-production sont également touchés par ce problème d’efficacité, et là encore, les développeurs devraient être amenés à tester les modèles d’apprentissage automatique.

Enfin, le cabinet prévoit l’augmentation de l’utilisation des produits « low code » : en 2020 50% des développeurs devraient ainsi se tourner vers les produits de Microsoft, comme Power Platform, PowerApps, Flow, BI.