Un récent rapport du Wall Street Journal révélait que Huawei aurait pu recevoir une aide financière du gouvernement chinois en échange de certains services. Aujourd’hui la société nie en bloc et dit qu’elle n’a jamais reçu de traitement “spécial” de la part de Pékin.

L’entreprise chinoise est-elle liée au gouvernement chinois ?

Le Wall Street Journal estime que l’aide perçue par Huawei pourrait s’élever à 75 milliards de dollars (67,5 milliards d’euros). De quoi permettre à l’entreprise d’avoir une petite marge de sécurité et quelques années devant elle. Voilà de quoi faire vaciller Ren Zhengfei, le grand patron de ce géant technologique chinois. L’histoire de Huawei n’est peut-être pas celle que l’on pensait.

Le plus fou c’est que ce sont des informations publiques qui ont permis aux journalistes du Wall Street Journal de révéler cette affaire. Des crédits contrôlés par l’État, des subventions, une économie de 25 milliards de dollars (22,5 milliards d’euros) d’impôts entre 2008 et 2018, 2 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) pour l’achat de terrains…

Dans un tout autre registre, le gouvernement chinois aurait également pu aider Huawei d’un point de vue diplomatique, pour conclure certains contrats à l’étranger. Cela pourrait être le cas au Pakistan où Huawei a conclu un contrat uniquement parce que le pays a obtenu un prêt de 124,7 millions de dollars (112 millions d’euros) par l’intermédiaire de la Bank of China, la banque contrôlée par l’État qui a par ailleurs renoncé à la majorité des intérêts. Le Pakistan avait donc renoncé à son processus habituel d’appel d’offres pour attribuer le contrat à Huawei d’office.

Huawei réfute les accusations du Wall Street Journal

C’est dans une série de tweets que Huawei a répondu à ces allégations. L’entreprise chinoise que le Wall Street Journal se base, une fois de plus, sur de fausses informations : “cette fois-ci, les accusations sauvages sur les finances de Huawei ignorent nos 30 années d’investissements dédiés à la R&D qui ont été le moteur de l’innovation et de l’industrie technologique de notre société. Nous ne resterons pas sans rien faire”. Alors, pas de traitement spécial pour Huawei ? L’investissement a-t-il été la clé du succès chez Huawei ? Les États-Unis sont-ils encore en train de jouer un mauvais tour au géant chinois ? Cela ne semble pas être le cas.

 

 

Attention, il est bon de préciser que la plupart des gouvernements aident les plus grandes entreprises de leur pays. C’est notamment le cas aux États-Unis avec Boeing, qui a fréquemment bénéficié d’un soutien financier du gouvernement américain. Cependant, le montant des aides perçues par Huawei est démesuré. Cette découverte ne peut que nous laisser penser que Huawei pourrait avoir des liens étroits avec le gouvernement chinois et les nombreux soupçons d’espionnage pourraient alors être justifiés.