C’est officiel, Apple donne une date pour son changement de politique à l’égard des applications pour Mac qui ne sont pas proposées depuis l’App Store. La firme, qui avait annoncé un changement il y a quelques mois sans pour autant dévoiler de deadline précise, indiquait hier qu’à compter du 3 février 2020, les applications mac téléchargées en dehors de son magasin d’applications devront faire l’objet d’une notarisation. Il s’agit dans les faits d’une certification fournie par Apple pour assurer aux utilisateurs que les applications qu’ils installent sur leurs Macs sont fiables.

Cette certification concerne avant tout les applications destinées à macOS Catalina, et devra être demandée par les développeurs s’ils souhaitent que leurs applications puissent fonctionner “par défaut” avec la dernière version de l’OS d’Apple, déployée cet automne. L’absence de certification ne sera toutefois pas un problème pour l’utilisateur final, qui devrait dans un premier temps être confronté à un message d’avertissement. Les anciennes applications pourront également fonctionner normalement sur mac, précise Engadget.

L’utilisateur pourra quand même utiliser des applications non-certifiées

Apple indique en effet que les applications qui ont déjà bénéficié d’une notarisation se lanceront sans message d’avertissement sur macOS Catalina. Les applications n’ayant pas été certifiées passé le 3 février afficheront par contre un message d’erreur au lancement.

L’objectif d’Apple est de pousser les développeurs à se mettre en conformité avec cette nouvelle politique au plus vite en vue d’éviter au maximum l’installation de malwares par les utilisateurs.  Au travers de ce changement de politique, Apple s’assure également de garder la main sur les applications qui recèlerait d’importantes failles de sécurité ou d’autres problèmes majeurs. L’utilisateur final, lui, pourra quand même lancer une application non certifiée, mais à ses risques et périls.

Comme le précise le site français iPhone Addict, Apple enjoint par ailleurs les développeurs utilisant l’API UIWebView à migrer sur WKWebView dans les meilleurs délais. Et pour cause, l’App Store refusera les nouvelles applications sous UIWebView  à partir d’avril prochain. Les mises à jour des applications existantes, fonctionnant grâce à cette API, seront quant à elles refusées dès décembre 2020.