Le conflit FedEx – Amazon ne s’arrête plus. Alors qu’Amazon a demandé à ses vendeurs de ne plus utiliser FedEx pour les envois Prime, cela n’est que le début… En effet, le géant américain voudrait assurer ses livraisons par ses propres moyens. Du côté de FedEx, c’est plutôt simple, le souhait est une ouverture plus large au marché de l’e-commerce. Désormais, la firme n’hésite plus à affirmer que d’ici 2021, elle aura dépassé Amazon.

Pour l’heure, les résultats financiers de FedEx ne sont pas bons

Mardi, FedEx a annoncé ses résultats financiers et ceux-ci se trouvent être moins bons que ce qui était attendu pour le second trimestre. Cela abaisse donc les perspectives de bénéfices de l’année prochaine pour la société.

De plus, les actions de celle-ci ont baissé de 10% dès mercredi, et la firme américaine a ainsi perdu près de 4 milliards de dollars de valeur marchande puis la clôture de la bourse, mardi. Son titre est d’ailleurs en baisse d’environ 9% par rapport au début 2019.

L’entreprise de livraisons américaine a mis ces résultats mitigés sur le compte de la fragilité de la conjoncture économique mondiale, mais aussi sur les coûts des livraisons qui ont augmenté ainsi que sur le manque à gagner engendré par la perte d’un important client, qui s’avère en fait n’être personne d’autre qu’Amazon. “La perte du volume d’Amazon a eu un impact négatif plus important au deuxième trimestre qu’au premier depuis l’expiration du contrat avec Amazon en août” a déclaré Graf, le vice-président de FedEx.

Malgré cette mauvaise période, FedEx se sent capable de dépasser Amazon en 2021

FedEx maintient sa position : grâce aux investissements qu’il va faire prochainement sur ses livraisons, il sera en mesure de dépasser les chiffres faits par Amazon d’ici 2021. À ce sujet, le vice-président de la société a d’ailleurs déclaré “Sans vous donner de détails, nous sommes en bas, et nous allons sortir de cette situations, nous améliorer tout au long de cette année et l’année prochaine”.

Ainsi, la compagnie mise visiblement sur son service de livraison actif tous les jours de la semaine, et cela toute l’année. Pour le vice-président, cet investissement est inévitable et qu’il commencera à porter ses fruits en 2021.

Il s’agit là d’un enjeu ambitieux de la part de FedEx, surtout à l’ère où la commande Amazon est devenue facile. Il faudra donc à l’entreprise convaincre de nombreux clients de faire appel à ses services.