Le média économique espagnol Cinco Dias l’annonçait la semaine passée, Facebook a confirmé le 18 décembre avoir racheté PlayGiga. L’entreprise de gaming a notamment travaillé sur le cloud. De quoi laisser penser que Facebook se lance dans une bataille où la concurrence est déjà acharnée.

PlayGiga est une entreprise espagnole créée en 2013, spécialisée dans le cloud gaming. Sur son site internet, elle affirme proposer plus de 300 jeux, dont certains best-sellers comme Batman Arkham City, ou Rise of the Tomb Raider. Son service n’est cependant plus accessible depuis le 3 décembre de cette année.

C’est cette entreprise qui tombe dans l’escarcelle de Facebook comme l’un des porte-parole de l’entreprise l’a confirmé auprès de CNBC. Sur son site PlayGiga avait confirmé à demi-mot cette information parue, à l’origine, dans le journal économique Cinco Dias, « Nous sommes ravis d’annoncer que l’équipe PlayGiga passe à quelque chose de nouveau ».

Cinco Dias affirme que la transaction a été réalisée pour 70 millions d’euros, mais aucun chiffre n’a été confirmé pour l’heure. Sur Twitter la page de la section jeu vidéo de Facebook, Facebook gaming, s’est félicité de l’acquisition de PlayGiga, mais a prévenu ne pas vouloir faire plus de commentaires autour de ce rachat.

Car la question est sur toutes les lèvres, Facebook va-t-il se lancer dans le cloud ? Les acteurs historiques sont déjà s’être tourné vers le cloud Sony avec Playstation Now et Microsoft xCloud. Désormais les GAFA veulent aussi leur part du gâteau. Google a lancé Stadia le 19 novembre, Amazon Cloud Gaming reste du domaine de la rumeur, mais son existence est étayé par plusieurs indices concordants.

Facebook n’a encore rien dit sur un tel projet, même avec le rachat de PlayGiga, mais l’entreprise donne tout de même des indices parlants, “Nous poursuivons notre travail dans le domaine des jeux dans le cloud, maintenant avec une nouvelle mission. Nous tenons à remercier tous nos partenaires et clients pour leur soutien au fil des ans“.

Ce positionnement n’aurait rien d’incongru pour la société de Mark Zuckerberg. Elle s’est engagée dans la voie du gaming depuis quelques années maintenant : le rachat d’Oculus pour 2 milliards de dollars en 2014, les jeux légers Instant Games pour Facebook et Messenger et l’arrivée de Facebook gaming l’année passée pour concurrencer Twitch, non sans succès étant donné les 700 millions d’utilisateurs mensuels de la plateforme.

Alors que la guerre des consoles s’apprête à connaître un nouvel épisode avec la sortie de la Xbox Series X, la guerre du cloud semble être dans tous les esprits.