Alors que depuis plusieurs années, Grab vivait principalement de ses activités en temps que taxi, aujourd’hui les sources de revenus majeurs de l’entreprise sont totalement différentes : en effet, la finance et les livraisons de repas constituent la majorité des revenus de Grab, surtout depuis la reprise des activités d’Uber.

Après 7 ans de services de transports, l’activité n’est plus aussi rentable

Il y a 7 ans désormais, Grab lançait son activité en tant que taxi. Cette activité lui a permis de grandir pour faire d’elle une société évaluée à 14 milliards de dollars américains. Grab est une société aujourd’hui basée à Singapour qui, initialement, proposait des services de transports, notamment de taxis et de chauffeurs privés comme Uber ou Kapten en France. Grab est présent à la fois dans les grandes villes d’Asie du Sud-Est, autant que dans des villes moins grandes où ses services peuvent être indispensables à certains.

Son service disponible via une application, l’entreprise s’est servie cet argument pour recruter des chauffeurs. Elle les a même formés à l’utilisation du smartphone et plus précisément de leur application. Cependant, aujourd’hui, cette activité est devenue moins intéressante qu’auparavant pour l’entreprise.

Entre livraisons de repas et services financiers : Grab se réinvente

Grab a misé sur les services financiers, notamment sur les systèmes de paiement. C’est là une partie de son activité. Depuis 2018, au moment où Grab a repris l’activité de livraisons d’Uber, la société a mis l’accent la livraison de repas. Elle a étendu son activité à six nouveaux pays de l’Asie du Sud-Est : GradFood est ainsi arrivé en Indonésie, à Singapour, en Malaisie, aux Philippines, en Thaïlande et au Vietnam, cela correspond, au total à pas moins de 220 villes.

La société est depuis le début et toujours en concurrence avec Gojek, une entreprise aux activités similaires qui a de solides racines en Indonésie, zone qui représente le marché le plus important de Grab. Malgré cela, ce dernier réussit à maintenir le cap, en partie grâce aux marges faites sur la livraison des repas qu’il effectue au quotidien.
Mais s’il semble difficile d’être rentable seulement avec les marges des livraisons, Grab a su s’équiper des meilleurs éléments pour fidéliser sa clientèle et la développer. La société a donc décidé de proposer l’ensemble de ses services au même endroit : elle s’assure ainsi qu’un utilisateur n’a pas besoin d’une autre application. L’utilisateur peut commander son dîner ou effectuer un paiement, il est aussi en mesure de réserver son ticket de cinéma ou même de réserver un hôtel depuis sa plateforme.

Actuellement, les services financiers et de livraisons de Grab sont les activités qui rapportent le plus à la société. D’autant plus que cette dernière n’a pas hésité à investir dans les cloud kitchens et assure ainsi la proposition de nouveautés régulières à ses clients. Il semblerait également que la société n’ait pas encore tiré de trait sur son service de transports puisqu’elle a lancé un programme de chauffeurs de taxi en Malaisie, toujours en concurrence avec Gojek.