Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés par les partis politiques et les candidats eux-même, et cela pousse les plateformes à mieux s’organiser à l’approche des dates d’élections. Alors que les prochaines présidentielles américaines sont désormais dans un peu moins d’un an et comme pour les élections de mi-mandat de 2018 aux États-Unis, Twitter a d’ores et déjà annoncé le retour des étiquettes attribuées aux candidats aux élections. Cette étiquette leur sera attribuée autant de temps qu’ils resteront en course.

Twitter va vérifier les comptes des candidats aux élections pour les certifier

Twitter est actuellement en train de recenser les comptes des candidats aux prochaines élections pour les vérifier et leur attribuer une étiquette électorale. Celle-ci comprend notamment des informations sur la personne, telle que le bureau pour lequel elle se présente, le numéro d’État, ainsi que celui de son district. Les étiquettes seront accompagnées d’un petit logo représentant une urne, ce qui permettra de les identifier très rapidement.

Les personnes concernées par le déploiement de ces étiquettes seront les candidats à la Chambre des représentants des Etats-Unis, mais aussi au Sénat, ou encore au poste de gouverneur. Les étiquettes apparaîtront à compter du 3 mars prochain, de manière continue puisque les dates de caucus et d’élections sont différentes pour les états.

Dès à présent, Twitter va commencer à vérifier les comptes des personnes qualifiées, il s’agit ici d’attribuer l’icône bleu attribuées aux célébrités et aux personnalités publiques au quotidien, cela permettra donc de trouver le compte officiel d’un candidat de façon certaine, il s’agira également d’une façon de lutter contre le partage de mauvaises informations, par des faux comptes.

Ballotpedia sera utilisé pour identifier les comptes

Comme en 2018, Twitter va, pour ces élections, s’associer à Ballotpedia, un organisme à but non lucratif. Quotidiennement, Ballotpedia publie des informations non partisanes sur la politique des Etats-Unis, cela à différentes échelles : il s’agit donc de politique fédérale, autant qu étatique et même locale.

L’objectif pour l’organisation sera donc d’aider Twitter à identifier les candidats qualifiés de façon à étiqueter leur compte. L’étiquette attribuée apparaîtra alors sur les tweets, mais aussi retweets des candidats.

Lors du lancement du système des étiquettes, en 2018, elles avaient été vues près de 100 millions de fois par jours par les Twittos la semaine précédent le scrutin. Aussi, 13% des conversations liées aux élections comprenaient un label électoral selon Twitter. Cette nouvelle mesure semble donc intéressante à déployer, plus seulement aux Etats-Unis mais partout dans le monde, à l’occasion des élections. Cela s’inscrirait notamment dans la lutte contre la désinformation.