Le 10 décembre, GIPHY a annoncé le lancement d’une nouvelle plateforme video qui permettra d’avoir à disposition une liste de sons à attribuer à la bibliothèque d’images animées. Pour démarrer, la plateforme ne partagera que des contenus abrégés, détenus par Universal Pictures, Geffen Records et BBC America.

Une plateforme mise à disposition de quelques uns seulement

Les clips sonores auront une durée maximale de 30 secondes, mais GIPHY conseille déjà de ne pas dépasser les 15 secondes et garder ainsi toute l’attention de son locuteur/spectateur.

GIPHY avait auparavant établi un partenariat avec Snapchat, offrant ainsi la possibilité aux utilisateurs d’intégrer des GIFs à leurs vidéos. Instagram avait également intégré un peu plus tôt les GIFs à ses stories. Aujourd’hui, c’est avec les partenaires médiatiques que la plateforme s’associe. Aussi l’utilisateur lambda n’aura pas le loisir d’accéder au programme « parlant », la fonctionnalité sera réservée aux films ou aux TV shows des partenaires énumérés plus hauts.

Le président de GIPHY, Alex Chung, déclare à Variety « cela a pris des années aux GIFs de devenir populaires » ajoutant que pour l’instant, la société ne prévoit pas d’élargir cette nouveauté au grand public.

Moyen de tester la fonctionnalité ou contrat intéressant pour la plateforme ? Les deux mon capitaine…

Il s’agit en réalité de développer une stratégie sur le long terme, et d’atteindre un objectif auquel les membres de la compagnie réfléchissent depuis longtemps : “intégrer la vidéo dans la conversation”, explique Alex Chung, et de préciser que la compagnie souhaite devenir n°1 en la matière.
Si Universal Pictures prévoit d’employer GIPHY Video pour partager des clips de certains films comme « Cats », « Dolittle », « Invisible Man ou « Black Christmas », la plateforme pourra être utilisée pour créer des vidéos courtes et attractives pour promouvoir des émissions par exemple. À terme, « il sera intéressant de voir un contenu devenir une publicité, et de trouver cette publicité amusante » déclare le président de la compagnie. Tout un programme, et quelques dollars à la clé, évidemment.