Twitter a annoncé ce 11 décembre modifier le téléchargement d’images sur sa plateforme. Ce changement devrait plaire aux photographes qui souhaitent partager leur travail, ainsi qu'aux puristes de la qualité des photos, puisque c'est bien de ça dont il est question.

Un ajustement judicieux

L’ingénieur Nolan O’Brien explique sur son compte qu’au lieu de de transcoder les images postées par les utilisateurs, et donc changer le format des photos publiées, Twitter préservera désormais l’encodage des formats JPEG.

Toutefois, la plateforme continuera de compresser les données des aperçus des images. Aussi, pour profiter de la qualité réelle de celles-ci, les utilisateurs seront obligés de cliquer dessus.

Twitter continuera néanmoins de cacher les données EXIF (Exchangeable Image File), ce qui est une bonne chose, rappelle TechCrunch. S’agissant de données relatives à chaque photo, et générées par l’appareil photo en lui-même, celles-ci peuvent contenir des informations qu’il vaut mieux préserver du grand public.

En effet, les photographes voulant reproduire certains réglages relatifs à la photo, peuvent se servir des données EXIF, ce qui, dans ce cas, n’est pas gênant. Toutefois, le journal rappelle que des gens malintentionnés pourraient également utiliser ce type de données pour chercher d’autres informations, relatives cette fois à la localisation par exemple.

Une fonctionnalité de plus pour Twitter qui n'en est pas à son premier ajout depuis quelques mois. Après avoir rendu possible les ajouts de GIF et photos dans les retweets plus tôt cette année, mis en place la programmation des publications, facilité le suivi des conversations préférées, ou encore lancé les @twitterRetweet, la plateforme semble bien décidée à apporter régulièrement des modifications pour tenter d'améliorer l'expérience des internautes.

Dernièrement, le réseau social a également déployé des tests pour mettre à l'essai un nouveau mode de conversation en 2020, les membres de l'équipe allant même jusqu'à lister des suggestions d'autres fonctionnalités pour l'année prochaine sur leur propre compte, et obtenir ainsi l'avis des utilisateurs sur le sujet.