Depuis plusieurs heures sur Twitter, des utilisateurs de Snapchat postent des vidéos présentant une nouvelle fonctionnalité Snapchat, comme l’a repéré TechCrunch. Nommée Cameos, cette dernière permet de placer un visage, sur une vidéo courte et drôle, une sorte de GIF personnalisé.


Snapchat teste une nouvelle fonctionnalité en France

Alors que Facebook prend un réel plaisir à copier les fonctionnalités de Snapchat, au plus grand désespoir de l’application au fantôme jaune, il y en a une qui n’a pas encore été copiée.
Cameos est une nouvelle fonctionnalité actuellement testée par certains utilisateurs du réseau social, en bêta. Pour le moment limitée à la France, la fonctionnalité Cameos pourrait être lancée à l’échelle internationale si les utilisateurs sont convaincus. Snapchat a confié au média américain, « les cameos ne sont pas encore prêts à monter sur scène, mais restez connectés pour leurs débuts mondiaux prochainement« .
Snapchat qui depuis quelques semaines propose plus de personnalisation sur les Bitmoji pourrait ainsi avoir trouvé un nouveau moyen pour retenir l’attention de ses utilisateurs, grâce aux Cameos.


Pour faire simple, Snapchat demande aux utilisateurs de prendre un selfie. Ils doivent ensuite choisir un corps, masculin ou féminin. Snapchat découpe  le visage de l’utilisateur et le place sur des vidéos. La fonctionnalité est disponible dans le chat Snapchat, aux côtés des Bitmoji, des autocollants… Si les Cameos sont activés par deux personnes, les visages de ces dernières seront incrustés dans des vidéos. Un utilisateur peut à tout moment prendre un nouveau selfie pour Cameos.

Faire des deepfakes quelque chose de mignon et non de la désinformation

La fonctionnalité semble sympathique et risque de faire rire un grand nombre d’utilisateurs. Dans l’usage, la technique employée s’apparente beaucoup aux deepfakes, un réel sujet d’actualité.
Pour ceux qui ne sont pas encore familiers avec le terme, un deepfake vidéo est tout simplement une vidéo qui a été manipulée, le visage de la personne initiale a été remplacé ou bien l’audio est différent. Des contenus problématiques, qui laissent souvent place à la désinformation, notamment en politique. Twitter par exemple a demandé à ses utilisateurs s’il fallait ou non supprimer les deepfakes politiques. Facebook de son côté s’est engagé à travailler avec Microsoft et le MIT pour lutter contre le phénomène des deepfakes.

Avec sa nouvelle fonctionnalité Cameos, Snapchat ne veut pas multiplier l’apparition des deepfakes. Le réseau social cherche simplement de nouveaux moyens pour conserver le plus possible les utilisateurs sur sa plateforme, à la place que ces derniers se rendent sur Instagram par exemple.
L’usage de Cameos se veut humoristique et permet de transformer des vidéos drôles, avec son propre visage et ainsi le temps de quelques secondes d’être le héros d’un GIF ! Le réseau social pourrait également trouver avec Cameos une nouvelle source de revenu en proposant à certaines marques de créer des Cameos sponsorisés.