Aujourd’hui, environ la moitié des professionnels de santé sont victimes de burn out à cause de leur activité. L’une des raisons principales à l’origine à cet état est la surcharge de travail, notamment d’un point de vue administratif : ces tâches prendraient, en effet, 43% de leur temps dans une journée, et surtout plusieurs heures le soir, notamment dédiées à l’écriture des comptes rendus. Les entreprises sont aujourd’hui plusieurs à se préoccuper et à créer des solutions adaptées. C’est notamment le cas de Nuance : c’est à ces enjeux que la société que nous avons visité en Belgique a voulu répondre, notamment avec Dragon Medical qui est d’ores et déjà utilisé par les professionnels de santé et qui prend aujourd’hui le chemin du Cloud.

Dragon Medical One, une solution connectée pour les professionnels de santé

Dragon Medical One est la nouvelle version du logiciel de reconnaissance vocale médicale dans le Cloud, proposée par Nuance. Cette nouvelle version va notamment permettre aux propriétaires de simplifier leurs démarches, notamment en matière de serveurs ou encore de ressources, et de pouvoir travailler à n’importe quel endroit : hôpital, cabinet indépendant ou encore domicile du patient.

L’objectif, concrètement, de l’outil, est de décharger les professionnels de santé. Cela va libérer des heures de tâches administratives de rédaction, notamment de compte-rendus de consultation quotidienne.

Comme le remarque Frederik Brabant, vice-président et directeur de l’information médicale chez Nuance, « Les professionnels de santé en France passent trop de temps avec des tâches administrarives comme les interactions avec le dossier patient informatisé. Ce processus laborieux mérite d’être modernisé depuis longtemps pour s’adapter aux cadences de plus en plus soutenues du secteur de la santé et permettre aux praticiens de consacrer plus de temps à leurs patients. Le plan Ma Santé 2022 prévoit avec avec le volet HOP’EN un soutien aux projets numériques pour créer un hôpital digital ouvert sur son environnement. En accélérant la vitesse de déploiement des applications et d’adoption par les utilisateurs, la reconnaissance vocale dans le Cloud permet aux établissements d’atteindre plus rapidement les cibles d’usage, qui conditionnent le versement et le volume des financements octroyés par les pouvoirs publics ».

Pour décharger les professionnels de santé, Dragon Medical One est pensé notamment pour faciliter l’installation et l’usage que font de lui les professionnels de santé. Par rapport à d’autres produits qui passeraient par l’installation de logiciels et de matériel. Dragon Medical One s’utilise partout, et l’arrivée du Cloud met fin à toute possible contrainte, comme l’accès réseaux ou encore aux serveurs. De la même façon, le risque d’incident et de besoin de dépannage sont aussi réduits.

Dragon Medical One se plie aux lois

Du fait de sa relation avec le Cloud, Dragon Medical One est dans l’obligation de respecter les lois et il est notamment conforme à la législation française. Il est hébergé sur un datacenter qui lui même est certifié “Hébergeur de données de santé”. Il s’agit d’un datacenter Microsoft Azure, comme partout dans le monde pour les datacenter : Nuance et Microsoft se sont associés sur ce projet et ont un partenariat actuellement en cours. 

En utilisant des datacenter certifiés, Nuance et ses clients sont certains de bénéficier d’un service Cloud suffisant pour leurs activités et qui respectent aussi les patients, notamment en matière de protection des données et de respect de la vie privée. 

Dès le 18 décembre, Dragon Medical One se tournera donc vers le Cloud et cela viendra remplacer ce qui était jusque là proposé par Nuance, et toutes les solutions de l’entreprise seront ainsi remplacées et évolueront vers le Cloud. 

Nuance a l’espoir de pouvoir proposer sa solution à plus de services de santé 

En France, avec sa solution destinée aux professionnels de santé, Nuance espère bien pouvoir toucher plus de services de santé et donc faire gagner du temps à plus de professionnels mais aussi aux patients. C’est via le plan Ma santé 2022 que l’entreprise espère pouvoir voir les choses avancer. Le plan prévoit, en effet, le programme Hop’en qui vise à créer un “hôpital numérique ouvert sur son environnement”. Il se pourrait donc que plusieurs structures se tournent vers lui pour s’équiper.

Le travail de Nuance pourrait très bien s’inscrire dans ce projet pour 2022, dans la mesure où celui-ci vise à “accélerer la transition numérique du système de santé” : il semble ici que c’est là une fonction de DMO, en tout cas pour la gestion des dossiers des patients et le respect de la loi selon laquelle chaque patient doit repartir de consultation avec son compte rendu. Cela n’est pas toujours respecté à l’heure actuelle, bien souvent le compte rendu est donné dans les services de santé privés, mais cela prend aussi quelques jours, voire quelques semaines du côté d’un établissement de santé publique. 

Finalement, avec le déploiement du Cloud pour l’utilisation de Dragon Medical One, Nuance s’assure de pouvoir conquérir de nombreux professionnels de santé, notamment ceux qui exercent en effectuant de nombreuses visites en extérieur et qui étaient jusque-là encore gênés par l’impossibilité d’utiliser l’outil partout.

Bien que DMO permet un gain de temps précieux, il est malgré tout possible de s’intérroger sur les enjeux cet outil. Selon nous, il possède cependant un point faible : la réduction du travail des secrétaires médicales. Ces personnes pourraient voir leur métier évoluer, en excluant certaines tâches comme la retranscription des comptes-rendus dictés par les médecins, cela prend du temps dans leurs missions et il est ainsi possible que certaines de ces personnes soient remerciées par manque de travail de retranscription.