La nécessité de parler plusieurs langues se fait de plus en plus forte, que ce soit pour les étudiants, afin de s’offrir les meilleures écoles, les travailleurs, afin d’obtenir plus d’opportunités, ou pour les entrepreneurs, qui souhaitent atteindre de nouveaux marchés. L’apprentissage des langues étrangères a été totalement revu grâce aux nouvelles technologies, découvrez ce à quoi vous devez vous attendre.

L’apprentissage de la langue via la réalité virtuelle

L’immersion est l’une des meilleures méthodes pour apprendre une langue vivante. Mais lorsque l’on n’a pas la possibilité de voyager, comment peut-on réellement s’immerger ?
La réponse est simple, avec la réalité virtuelle ! C’est une “technologie informatique qui simule la présence physique d’un utilisateur dans un environnement artificiellement généré par des logiciels” (Wikipedia). Certaines applications, comme Mondly VR, permettent d’apprendre une langue en utilisant la réalité virtuelle. Il est possible d’apprendre trente langues, comme l’anglais, l’allemand ou le russe, via des lunettes VR.
Baladez-vous dans une ville étrangère, dans un train, et conversez dans d’autres langues, comme si vous étiez à l’étranger, mais depuis votre canapé! Pratique pour s’évader un peu après une longue journée.
Vous ne discuterez pas directement avec des personnes réelles, mais avec des chatbots, qui vous permettront de pratiquer la langue visée de manière didactique. Cela peut permettre aux personnes qui n’osent pas pratiquer la langue étrangère en public, de se lancer.

L’enseignement des langues avec un tuteur

Les technologies peuvent se développer rapidement. Il y a certaines méthodes qui resteront essentielles pour développer ses compétences linguistiques, comme les MOOC ou le tutorat.
Des sites comme Preply permettent d’apprendre une langue avec un professeur en ligne. Alors qu’il y a 10 ans, si vous cherchiez à faire du tutorat vous deviez trouver quelqu’un dans votre ville, avec Internet la donne a changé.
Vous pouvez apprendre la langue de votre choix, non pas avec une personne qui parle la langue que vous ciblez, mais avec une personne native et pédagogique ! Cela pourrait vous permettre de progresser, aussi bien sur la partie grammaticale que sur la prononciation.
Que vous soyez chez vous, dans un hôtel, à l’école ou au travail, vous pouvez recevoir un tutorat. Il n’y a plus de limite, tant que vous avez une connexion Internet et de bonnes conditions de travail (une espace lumineux et calme).

Converser avec un robot

Et si les professeurs du futur étaient des…robots ! Lorsque l’on parle de futur, on pense souvent aux robots, et dans le cas de l’apprentissage des langues étrangères, cela pourrait bien devenir réalité.
La société Aldebaran Robotics a déjà présenté son robot NAO il y a quelques années, et celui-ci a été utilisé pour être la base de nombreux projets, comme L2tor, un projet européen cherchant à utiliser ce robot pour enseigner l’anglais ou l’allemand.
Ce robot a la capacité d’apprendre les langues et de les enseigner, mais ne dispose pas, d’une intelligence sociale suffisante pour pouvoir transmettre ses connaissances comme le fait l’homme.
Cette technologie possède différents avantages :

Le nombre : l’avantage majeur résidant dans le fait que l’on peut acheter.
L’intérêt : apprendre la langue avec un robot peut susciter plus de curiosité.

A côté de ces avantages, il y a bien entendu quelques inconvénients :
Les bugs : le problème majeur de la technologie est le bug qui est toujours omniprésent. Le robot peut en effet tomber en panne, avoir un problème au niveau des réponses etc…
La dépersonnalisation : alors qu’un humain peut transmettre des émotions (peut inspirer les élèves), une chaleur humaine et personnaliser son enseignement, un robot ne peux malheureusement pas le faire.

La reconnaissance vocale pour améliorer sa prononciation

La technologie pour apprendre une langue étrangère est à portée de main ! Avec votre Smartphone, vous pouvez vous entraîner à prononcer des mots ou expressions en anglais, via la reconnaissance vocale de votre téléphone.
Vous verrez ainsi si votre prononciation est bonne ou non. En fonction de ce que l’appareil arrive à capter, vous verrez quelles intonations vous devrez retravailler.
Avant de vous lancer et de vous juger trop durement, assurez-vous que la reconnaissance vocale est de qualité sur votre appareil. Pour cela, faites un test dans votre langue maternelle afin de vous assurer que votre téléphone comprend bien ce que vous dites.
Vous pouvez également utiliser un ordinateur pour travailler de cette manière-là, car de plus en plus d’applications proposent maintenant la reconnaissance vocale. Même une simple application gratuite comme Google Doc peut suffire pour travailler votre façon de prononcer les mots dans une langue étrangère.

Conclusion

Même si nous avons maintenant à portée de main de nombreux outils pour apprendre une nouvelle langue, les futures technologies promettent d’être encore plus intéressantes dans l’enseignement des langues étrangères.