En vue de l’évolution de sa politique de confidentialité en janvier prochain,Twitter, qui a déployé l’identification à deux facteurs sans numéro de téléphone, vient de présenter son centre de confidentialité, il vient s’ajouter à son centre de protection de la vie privée.

À compter de janvier prochain, Twitter appliquera la loi californienne

En utilisant Twitter, vous nous avez avez montré que vous nous accordiez votre confiance avec vos données, nous ne prenons pas cette confiance à la légère“, c’est ce que déclare Twitter au lancement de son nouveau centre de confidentialité. Dans quelques semaines, Twitter se conformera aux lois appliquées en Californie, il va donc effectuer quelques mises à jour. Le réseau social prévoit d’adapter ses pratiques pour entrer dans le cadre imposé par la loi sur la protection des renseignements personnels des consommateurs, qui oblige les grandes entreprises à donner aux consommateurs plus de transparence, de manière à ce qu’ils puissent aussi mieux protéger leurs données et informations personnelles.

Les principaux changements qui seront observés concerneront les utilisateurs habitants en dehors de l’Union européenne et des États-Unis : en effet, l’entité que leur fournit Twitter ne sera plus domiciliée en Irlande mai aux États-Unis, précisément à San Francisco. Cela pourrait, à l’occasion, permettre au réseau social de tester des fonctionnalités et des paramètres qu’il ne pouvait jusque-là pas intégrer à sa plateforme à cause des interdictions du RGPD.

Son nouveau centre de confidentialité sera donc un nouveau repère pour les Twittos, qui pourront donc s’en servir comme source d’informations quant aux nouvelles mises à jour liées à la confidentialité. Dans un billet de blog, l’entreprise a déclaré que le réseau social “n’est pas parfait en matière de confidentialité et de protection des données“, mais promet cependant l’évolution de la protection des données et de la vie privée.

Reste maintenant à voir ce que peut apporter ce nouveau centre de confidentialité, et si cela saura convaincre les utilisateurs, de plus en plus vigilant à l’utilisation de leurs données.