Amazon Web Services travaillerait sur son service de Cloud Gaming pour 2020, mais pour l’heure, il présente un tout nouveau service dédié à la santé. Amazon Transcribe Medical est le nouveau service de reconnaissance vocale du géant américain, comme le rapporte TechCrunch, il a été pensé afin de faciliter la prise de notes des professionnels de santé.

 

Vos médecins enregistreront les conversations pour les ajouter à votre dossier

« Notre objectif principal est de libérer le médecin, afin qu’il ait plus d’attention là où il devrait en donner : envers le patient », c’est ce qu’à déclaré Matt Woods, le vice-président d’Amazon, quant à l’utilité de cet outil pour les professionnels.

Selon Amazon Web Service, il est désormais possible, pour les médecins, de faire travailler Amazon Transcribe Medical : le nouveau service retranscrit toutes les consultations grâce à la reconnaissance vocale. Il ajoute directement toutes les informations à votre dossier médical.

Cette technologie représente un véritable potentiel pour les géants de la technologie, Microsoft travaille lui aussi dessus au travers d’un partenariat avec Nuance tandis que Google, de son côté, se penche sur l’espace, avec l’Université de Standford.

Amazon Transcribe Medical : un gain de temps et une précision importante

De nombreux professionnels de santé utilisent actuellement un logiciel de dictée traditionnel : cela induit de nombreuses heures de retranscription et impose un délai au patient qui se retrouve contraint de patienter avant d’obtenir son compte rendu de consultation. Avec Amazon Transcribe Medical, chaque patient pourra sortir de consultation avec son bilan entre les mains : celui-ci aura été rédigé depuis la dictée du médecin et validé par celui-ci.

Si aujourd’hui, le vice-président d’Amazon affirme que le service est conforme à la loi, il reste maintenant à Amazon de montrer sa fiabilité, notamment en matière de confidentialité. D’autant plus que le géant devra apporter plus de preuve pour pouvoir se développer sur le marché et s’installer dans les cabinets médicaux.

On pourrait également se poser la question du futur du médecin : en effet, si le système est capable de noter tout ce qui est dit, combien de temps faudra-t-il avant qu’il ne propose un diagnostic ? Et là, les enjeux seront doubles : d’une part, il y aura un avantage à déployer ces outils dans les zones de désert médical et d’autre part, cela peut être inquiétant, car il semblerait que ce type de dispositif sonne la disparition des secrétaires médicales, et par la même, la vérification d’un oeil humain en cas de problème d’interprétation des éléments dictés.