Reuters rapporte que la banque britannique HSBC veut numériser les dossiers papier des placements privés équivalents à 20 milliards de dollars d’actifs, pour les transférer vers une plateforme, Digital Vault, dont le principe de fonctionnement est basé sur la blockchain.

Ce transfert et l’utilisation de la blockchain grandeur nature par une banque de dimension mondiale telle que HSBC, qui gère tout de même jusqu’à 50 milliards de dollars d’actifs, est une première. Que ce soit l’œuvre de la banque britannique n’est pas surprenant en revanche. Elle s’est régulièrement montrée très intéressée, voire pionnière dans la blockchain.

La banque n’a pas été capable d’anticiper la somme que ce transfert pourra lui permettre à elle ou à ses clients d’économiser. Selon un expert cité par Reuters il ne faut pas s’attendre « à voir d’énormes économies ou gains d’efficacité d’ici 12 à 18 mois ». Pourtant la banque espère tirer profit pour elle ou ses clients de cette décision.

Les investisseurs auront un accès direct aux registres des titres achetés sur les marchés privés. La numérisation va grandement raccourcir le délai auparavant nécessaire pour fournir aux investisseurs des informations sur leurs avoirs. Les dossiers de placement ne bénéficient d’aucune normalisation ce qui représente une perte de temps considérable.

La blockchain va également permettre à la banque de profiter de l’intérêt des investisseurs pour les marchés privés. Reuters note que les demandes de placements privés ont beaucoup augmenté ses dernières années. L’explication serait la recherche de rendements plus élevés alors que les taux d’intérêt à l’échelle mondial sont faibles.

HSBC anticipe que la valeur des placements privés atteignent 7,7 billions de dollars en 2022, un chiffre 60% supérieur à la valeur de ce même placement en 2018. Logiquement la banque s’attend à ce que la part des actifs de ses clients gestionnaires dans les placements privés grimpe de 9% à 20%.

Ciaran Roddy, qui dirige l’innovation en matière de conservation au sein de la division titres de HSBC, a déclaré que l’intérêt pour les placements privés des assureurs américains et britanniques, ainsi que des fonds souverains asiatiques et du Moyen-Orient sont en hausse, “Avec certains des rendements qui sont offerts, nous constatons certainement une augmentation de la demande” anticipe-t-il.

Banques et sociétés financières ont investi des milliards de dollars pour savoir comment utiliser la blockchain. Malgré ces investissements les applications pratiques restent rares. Les partisans de la blockchain affirment que cela va révolutionner le secteur financier. HSBC pourrait bien être en train de montrer la voie avec Digital Vault.