C’est officiel, Facebook rachète Beat Games. Le studio à l’origine de Beat Saber, un jeu de rythme en réalité virtuelle salué par la critique, rejoindra les rangs d’Oculus Studios tout en continuant d’opérer de manière indépendante, souligne TechCrunch. Un postulat confirmé ce 26 novembre par Mike Verdu, responsable contenus pour Oculus, qui assure que Beat Games continuera bien de développer des jeux à destination de toutes les plateformes de VR disponibles. On apprend par ailleurs que le studio ne sera pas contraint de prioriser la publication de mises à jour ou de packs de chansons sur les casques commercialisés par Oculus, la filiale VR de Facebook initialement co-fondée par Palmer Luckey.

Facebook adopte une nouvelle stratégie

Selon Facebook, le rachat de Beat Games a pour objectif de conférer plus de moyens financiers à ce qui reste encore un petit studio. Avec un budget revu à la hausse (et l’on sait que Facebook peut se le permettre), Beat Games pourrait passer dans une autre dimension, peaufiner l’expérience proposée  par Beat Saber (l’ajout d’un mode 360 degrés est d’ores et déjà prévu pour décembre) et certainement développer de nouveaux jeux grâce à de plus gros effectifs. Un investissement qui a du sens pour Facebook, alors que la problématique du contenu proposé est plus que jamais le nerf de la guerre en réalité virtuelle.

Comme le note The Verge, acheter un studio qui ne développera pas exclusivement pour l’écosystème Oculus n’est toutefois pas dans les habitudes de Facebook, qui a jusqu’à présent préféré investir dans du contenu destiné à ses propres casques. En changeant d’approche, la firme de Mark Zuckerberg, et sa filiale Oculus, cherchent à marcher dans les pas de Google. Bien que dépourvu de branche VR à proprement parler, le groupe de Mountain View a récemment acquis Tilt Brush, une application de peinture artistique en VR, ainsi que Owlchemy Labs, studio derrière Job Simulator et Vacation Simulator. Deux titres relativement populaires en réalité virtuelle.

Précisons enfin que ce rachat n’est probablement que le premier d’une longue série pour Facebook et Oculus. Dans un communiqué, le groupe et sa branche VR indiquent “explorer de nombreuses façons d’accélérer [l’adoption] de la réalité virtuelle“.  “Nous pensons que l’année prochaine sera une année incroyable de lancements et d’annonces de jeux en réalité virtuelle,” lit-on dans le communiqué de Mike Verdu. “Nous sommes ravis d’accueillir Beat Games dans notre équipe. Ce n’est que le début“, ajoute l’intéressé. Affaire à suivre en 2020, vous l’aurez compris.