Facebook a annoncé le 25 novembre lancer une nouvelle application : Facebook Viewpoints. Cette dernière rémunère les utilisateurs en échange de leur implication, comme par exemple répondre à des sondages, réaliser des tâches particulières ou tester de nouvelles applications. Ceci dans le but d’améliorer les produits lancés par Facebook. Une application qui malgré les efforts de Facebook pour améliorer la sécurité et la vie privée de ses utilisateurs, pose quand même question.

Facebook veut éviter les erreurs du passé

Pour rappel, en juin dernier, nous apprenions que Facebook avait collecté les données de 187 000 appareils via une de ses applications d’étude, Facebook Research. Problème : certaines des données collectées appartenaient à des mineurs âgés entre 13 et 17 ans et d’autres étaient assez personnelles comme des données de santé ou encore leur situation financière. Depuis, Facebook Research a été fermée, mais Facebook a lancé une nouvelle application nommée Study. Cette dernière rémunère les utilisateurs contre leurs données, à savoir ce qu’ils font au quotidien sur leur smartphone.

Avec Facebook Viewpoints, le réseau social invite les personnes âgées de 18 ans et plus, vivants aux États-Unis et ayant un compte Facebook à prendre part à différents sondages, en l’échange d’une rémunération. Cette dernière n’est pas fixe et varie en fonction des programmes.
Une fois le compte créé, ils sont invités à prendre part à des programmes. Dans chacun de ces programmes, Facebook “expliquera quels renseignements seront recueillis, comment ils seront utilisés et combien de points vous recevrez pour avoir terminé le programme“.

Le premier programme lancé à travers Facebook Viewpoints concerne le bien-être. Un sujet intéressant d’autant qu’Instagram commence a officiellement masquer les likes sur les publications et Facebook envisage également de le faire.
Avec ce programme, Facebook souhaite “créer de meilleurs produits qui visent à limiter les impacts négatifs des médias sociaux et à en améliorer les avantages“, un vrai combat pour le réseau social. Une fois le programme achevé, le paiement sera envoyé sur le compte PayPal de l’utilisateur.

Facebook se veut transparent sur la collecte des données

Facebook précise bien que les informations récoltées serviront à “améliorer des produits comme Facebook, Instagram, WhatsApp, Portal et Oculus“. Au moment de l’inscription, “nom, mail, pays de résidence, date de naissance et sexe” seront demandés. D’autres données peuvent également être collectées comme la localisation.

Facebook ajoute “nous ne vendrons pas vos informations de cette application à des tiers. Nous ne partagerons pas non plus publiquement votre activité Facebook Viewpoints sur Facebook ou sur d’autres comptes que vous avez liés sans votre permission. Vous pouvez mettre fin à votre participation à tout moment“.

Pour une fois Facebook a le mérite d’être clair et transparent sur la collecte des données ! L’application Viewpoints pourrait à l’avenir être ouverte à plus de pays. Cependant, reste à voir sur le long terme, comment Facebook contrôlera l’âge des utilisateurs et empêchera les mineurs d’y prendre part.