Jusqu’où ira Facebook ? C’est la question que l’on peut se poser avec les dernières révélations de Business Insider. Le média américain vient de révéler qu’en interne, Facebook a créé et utilisé une application de reconnaissance faciale permettant aux employés de la firme d’identifier d’autres personnes grâce à l’appareil photo d’un smartphone.

Facebook et la reconnaissance faciale une grande histoire

Facebook a une relation particulière avec la reconnaissance faciale. Le réseau social l’utilise depuis plusieurs années maintenant. Alors que l’entreprise a récemment lancé une IA capable de tromper la reconnaissance faciale afin de lutter contre les deepfakes, Facebook est également accusée d’avoir abusé de l’usage de la reconnaissance faciale.
En effet, depuis un certain temps, le réseau social analyse les visages des utilisateurs (sur leurs photos) grâce à la reconnaissance faciale. Cependant, les habitants de l’Illinois pensent avoir été trompés par Facebook, et reprochent au réseau social de ne pas avoir demandé le consentement de ces derniers. D
epuis les divers scandales dans lesquels Facebook a été impliqué, le réseau social a modifié les paramètres de confidentialité et ainsi désactivé la fonctionnalité qui auparavant été activée par défaut. L’entreprise de Zuckerberg demande désormais le consentement des utilisateurs pour utiliser ce paramètre.

Une application réservée à une utilisation interne

À présent, revenons sur cette application de reconnaissance faciale. Entre 2015 et 2016, les employés avaient ainsi accès à une application de reconnaissance faciale, leur permettant de reconnaître dans la vraie vie, une personne grâce à la caméra de leur smartphone. Pour cela, Facebook, s’appuyait sur les données et photos des employés, mais également des amis des employés (ayant autorisé le paramètre de reconnaissance faciale). La personne, un employé de Facebook ou un de ses amis, était ainsi reconnue dans un laps de temps compris entre 3 et 5 secondes. Ensuite, l’application affichait son nom Facebook et sa photo.

L’application n’a jamais été rendue publique (ouf). Cependant, cela montre jusqu’où Facebook est prête à aller et l’impact que les technologies développées par Zuckerberg et ses équipes peuvent avoir à une échelle mondiale.
Par ailleurs, un porte-parole de l’entreprise a expliqué “l’entreprise travaille régulièrement des applications expérimentales en interne“. Entre cette application ou encore le casque pour lire dans nos pensées, on n’ose à peine imaginer les autres projets sur lesquels Facebook planche…