À l’occasion de son prochain événement “Les Soirées de l’IA, spéciales RH” qui se tiendra le 3 décembre prochain à Paris (inscription à la Soirée – spéciales RH), le cabinet Axys Consultants a répondu à plusieurs de nos questions concernant les attentes des professionnels des Ressources Humaines par rapport à l’Intelligence Artificielle. La soirée sera l’occasion de présenter les résultats de l’enquête “IA et RH : quelles conséquences pour les DRH ?”. En attendant quelques insights de l’étude pour nous faire patienter…

RH et IA : interview de Gregory Saccomani d’Axys Consultants

Un échange entre Siècle Digital et Grégory Saccomani, Digital Marketing and Communication Manager chez Axys Consultants.

Avant de commencer, pouvez-vous nous présenter brièvement le cabinet Axys Consultants ?

Axys Consultants est un cabinet de conseil en management qui accompagne ses clients dans leur transformation depuis plus de 30 ans. Nous nous considérons comme le Léonard de Vinci contemporain, les « artisans » du Conseil. Artisan au sens noble du terme, comme notre « parrain » nous oeuvrons pour l’amélioration permanente des organisations pour lesquelles nous travaillons. Pour cela nous avon développé une méthode le « Performance Hacking » qui est à la fois une philosophie, une méthode et un process.

Comment Axys Consultants s’incarne dans le domaine de l’intelligence artificielle ?

Axys Consultants investi massivement dans la recherche via notre Laboratoire d’Intelligence Artificielle dirigé par Jean-luc Marini. Il dispose d’une grande liberté d’action lui permettant de s’exprimer dans le domaine de la reconnaissance facial, le « smart report » ou encore le chatbot.

“Avec cette étude, nous avons voulu savoir comment les DRH appréhendaient l’IA, quel était leur degré de maturité et comment comptaient-ils l’utiliser. Force est de constater qu’ils ont pris la mesure de cette révolution.”

Nos ambitions ne sont pas uniquement « matériels », nous travaillons également activement à l’acculturation à l’intelligence artificielle avec nos clients, partenaires et collaborateurs en organisant de nombreux événements à vocation « pédagogique » en sortant un peu de notre champs d’action. Ce sujet est trop important pour rester entre les mains d’experts, tout le monde doit connaître l’impact que l’IA aura sur notre société.

À partir de quand les services RH se sont-ils réellement intéressés à la question des applications potentielles de l’IA dans leur service ?

La transformation digitale a frappé les ressources humaines il y a de cela plus de 5 ans. De nombreux métiers ont été bouleversés ces dernières années, mais rares sont ceux qui ont autant été impactés que les RH. Dématérialisation des bulletins de paie, coffre-fort numérique, vote électronique, signature numérique, inbound recruiting… sans parler des transformations liées à l’organisation et aux nouvelles générations.

Pour les DRH les plus avancées, cela fait environ 3 à 5 ans qu’elles s’y intéressent avec des tests plus ou moins réussis, notamment dans l’implémentation de chatbots.

Sans dévoiler l’intégralité de l’étude “IA et RH : quelles conséquences pour les DRH ?”, pouvez-vous nous dire quelle est la principale attente et la principale interrogation qui revient chez les DRH à propos de l’IA ?

L’automatisation des tâches administratives (2e solution déployée actuellement à 28 %) sera la première solution implémentée en entreprise d’ici à 3 ans pour atteindre les 56 % (taux de prévision à 3 ans le plus élevé avec 28 %).

Le recrutement reste une préoccupation majeure et les outils d’IA pour améliorer le matching candidat/poste se placent en deuxième position (49 %). Toujours dans l’objectif de gagner du temps la troisième solution implémentée concernera l’analyse et la génération automatique de documents (41 %).

Quelles sont les craintes, mais aussi les espoirs des DRH d’implémenter l’IA dans les outils de leurs services ?

Le premier obstacle reste le coût de déploiement de l’Intelligence Artificielle pour 71% des DRH sondés, suivi de près par le manque de formation à 68% S’ils sont globalement positifs quant aux effets de l’IA sur leur fonction ils le sont également sur ceux impactant l’organisation du travail.

Ils sont lucides : l’IA va impliquer une montée en compétences des collaborateurs (91 %) mais en contrepartie elle va faciliter leurs tâches, leur donner plus d’autonomie (83 %) et redonner du sens au travail en supprimant les tâches répétitives grâce à l’automatisation (77 %).

Ils estiment également que l’IA aura un impact sur les qualifications attendues : pour 71 %, l’IA va créer de nouveaux emplois et faire disparaître les moins qualifiés. Mais on peut penser qu’ils misent davantage sur la formation des salariés (à 91 %) car un peu moins de la moitié (49 %) pensent qu’il faudra recruter des profils de plus en plus qualifiés.

Où et quand pourrons-nous recevoir l’intégralité de l’enquête “IA et RH : quelles conséquences pour les DRH ?” ?

Nous remettrons notre étude le 3 décembre prochain à l’occasion de notre événement « Les Soirées de l’iA – spéciales RH » qui se déroulera de 18h à 21h l’hôtel Hyatt Paris Madeleine. Pour assister à notre événement, rien de plus simple, je vous invite à vous rendre sur notre site internet et à vous inscrire sur la page de l’événement.

Les Soirées de l’IA – Spéciales RH

Date : 3 décembre 2019
Horaires : 18h – 21h
Lieu : Paris – hôtel Hyatt Paris Madeleine

Je m’inscris à à la Soirée

Le programme de La Soirée de l’IA – Spéciales RH…

Décryptage de l’étude par Axys Consultants (Jean-luc Marini, Directeur du Laboratoire d’Intelligence d’Axys Consultants & François Ballot, Responsable des Ressources Humaines d’Axys Consultants).

Table ronde avec Florent Letourneur (Fondateur de l’agence Happy To Meet You), Valentin Blanchot (Co-fondateur, Siècle digital) et Anne Boucher (Directrice des Ressources Humaines, SNCF Réseau).
– Partie 1 : Les objectifs de déploiement de l’IA,
– Partie 2 : L’impact de l’IA sur la fonction RH,
– Partie 3 : Les freins au développement,
– Partie 4 : L’impact de l’IA sur les emplois.

Suivi d’une séance de Questions / Réponses puis d’un cocktail de clôture.

Je m’inscris à à la Soirée