Des anciens étudiants du MIT (Institut de Technologie du Massachusetts) mettent au point une imprimante 3D, spécialement conçue pour les dentistes. Celle-ci pourrait permettre de produire des prothèses dentaires ou couronnes plus rapidement, et à moindre coût.

Une imprimante qui baisserait le coût des prothèses ?

Les anciens étudiants à l’origine de la création de Formlabs, développeur et fabricant de technologies d’impression 3D, vient de créer « Form 3b », une imprimante qui permettrait aux dentistes de produire les prothèses, depuis leur cabinet.

La machine est un modèle amélioré d’un prototype créé un an plus tôt. L’imprimante fonctionne grâce à la stéréolithographie (SLA), plutôt que la modélisation par dépôt fondu (FDM), plus souvent utilisée. Pour faire simple, la modélisation par fondu consiste à chauffer un matériau jusqu’à ce que celui-ci devienne malléable. La stéréolithographie elle, est une technique de prototypage, qui fabrique des objets solides à partir d’un modèle numérique.

L’imprimante produite par Formlabs est destinée aux dentistes, qui recevront une formation complète et une assistance prioritaire pour faire fonctionner la machine, rapporte TechCrunch. La Form 3b, serait capable de produire des couronnes, des bridges dentaires, des attelles dentaires, et des dentiers.

La machine fonctionne avec de la résine, solidifiée sous une lumière ultra-violette. Formlabs est allé jusqu’à faire l’acquisition de son principal fournisseur de résine, Spectra, tandis que la société a déclaré se concentrer sur « la découverte de nouveaux matériaux dentaires et sur les moyens de mieux s’intégrer aux flux de travail existants des cabinets de dentistes ».

Le prix de départ de l’imprimante serait fixé aux alentours des 5000 dollars. Il est probable en effet que son coût soit rapidement amorti quand on sait que les prothèses dentaires peuvent coûter entre 200 et 1000 euros. Espérons que cet amortissement se répercute pas sur la facture des clients, et que les dentistes n’augmentent pas trop les coûts de « main d’oeuvre »…

Une chose est sûre, les imprimantes 3D n’ont pas fini de faire des prouesses, l’une des plus attendues en médecine à ce jour, serait l’impression d’un cœur humain à taille réelle, qui fait l’objet de nombreuses recherches. Plusieurs équipes ont d’ores et déjà réussi à « imprimer » un cœur miniature.